Eric Besson sur le départ ?

Coup de blues passager, ou volonté de tourner la page de la politique ? Toujours est-il qu'Eric Besson ne sera pas candidat aux prochaines législatives. L'actuel ministre de l'Industrie pourrait bien retourner dans le privé. Pour s'occuper de son autre passion, le football ? On parle de lui à la tête du club de Nice...

(Autre)

Depuis quelques jours, les supputations vont bon train. Mais ce ne sont que des rumeurs... que le principal intéressé refuse de commenter. Un seul ministre est sorti de son silence, Jean Léonetti, ministre des Affaires européennes, qui dit comprendre la "lassitude" de son collègue...

Il se trouve qu'Eric Besson passe beaucoup de temps sur , le site de micro-blogging. Normal, dit-il, il est tout de même ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique. Mais quelques mauvaises langues le décrivent lassé de la politique, absent de son ministère...

Le seul élément tangible dans toute cette histoire, c'est qu'Eric Besson a décidé de ne pas se présenter aux prochaines législatives. L'UMP lui avait pourtant réservé l'un des sièges des représentants des Français de l'étranger ; il a décliné.

Va-t-il pour autant quitter la vie politique ? Il est toujours maire de Donzère, dans la Drôme. Et compte bien, selon ses proches, se représenter en 2014.

Mais rien ne lui interdit d'être maire, et de retourner dans le privé. Pour y faire quoi ? Pour se consacrer à sa grande passion du moment, le football. Comme Besson multiplie, ces derniers temps, les allers-retours à Nice, et qu'il paraît que l'OGC Nice se cherche un directeur, il est aisé de faire le rapprochement...

Trop hâtif ? Puisque Twitter est décidément son outil de communication favori, Eric Besson répond : "je n'ai rien à confirmer ni à démentir" . Comprend qui veut.