VIDEO. Climat : le "One Planet Summit", des engagements ou du "greenwashing" ?

La deuxième édition du "One Planet Summit" se tient mercredi à New York. L'occasion de se demander si les engagements de la première édition ont été tenus.

Voir la vidéo

Emmanuel Macron et quelques dirigeants mondiaux se retrouvent, mercredi 26 septembre à New York, afin de ranimer l'accord de Paris sur le climat. Ce deuxième "One Planet Summit" se déroule dans un palace qui a appartenu à Donald Trump dans les années 1990, mais sans la présence du président des Etats-Unis.

Mais les promesses faites lors de la première édition du "One Planet Summit", organisé à Paris en décembre dernier, ont-elle été tenues ? Franceinfo a posé la question à Lucile Dufour, responsables des activités internationales à Réseau action climat. "Pour faire face au défi climatique, il faudrait qu'on soit dans une politique d'engagements forts, profonds et qui soient bien sûr réalisés", rappelle d'abord Lucile Dufour.

La France en retard

"Ce qui est très difficile, c'est de suivre les engagements qui sont pris. Finalement le "One Planet Summit" va être test cette année , c'est-à-dire de savoir si les initiatives et les engagements qui ont été pris l'année dernière sont transformés en actes", poursuit-elle. "Tout l'enjeu, c'est que les acteurs qui sont engagés puissent être redevables et expliquent de manière transparente s'ils ont atteint leurs objectifs et quel a été leur impact.

"C'est toute la différence entre un engagement sérieux et du 'greenwashing', ajoute Lucile Dufour. Elle rappelle que la France n'a pas tenu ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effets de serre : "Il manque 20 à 40 milliards d'euros pour remplir les objectifs qui sont prévus par la loi française." 

Emmanuel Macron avec Bill Gates et Melinda Gates, le 26 septembre 2018, à New York. 
Emmanuel Macron avec Bill Gates et Melinda Gates, le 26 septembre 2018, à New York.  (LUDOVIC MARIN / AFP)