Réforme des retraites : la popularité d'Emmanuel Macron en net recul, selon deux sondages

Ces sondages montrent que le président de la République recueille en mars entre 28 et 30% d'opinions positives, soit une popularité en recul de six points en un mois.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet du Conseil européen à Bruxelles (Belgique), le 24 mars 2023. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)

Une évolution qui s'inscrit dans un contexte de forte mobilisation contre la réforme des retraites. La popularité d'Emmanuel Macron est en nette baisse sur un mois, reculant de six points selon deux sondages publiés lundi 27 mars. Une première étude, un baromètre Odoxa pour Public Sénat et la presse régionale*, montre que seuls 30% des sondés estime qu'il fait un "bon président de la République", soit un recul de six points par rapport au mois précédent. Un deuxième sondage, réalisé par BVA pour RTL**, relève que 28% des personnes interrogés ont une opinion positive du président français, également une baisse de six points. 

Selon le baromètre Odoxa, la part de sondés validant son action recule logiquement parmi les sympathisants de gauche, mais elle baisse aussi dans son propre camp, avec 89% des sympathisants Renaissance approuvant son action (soit trois points en moins). Cette approbation connaît toutefois un rebond chez les sondés sympathisants du parti Les Républicains, avec 51% d'opinions positives, en hausse de 12 points sur un mois. La Première ministre Elisabeth Borne se situe également à un niveau très bas d'approbation (28%) mais elle ne perd qu'un point. 

Une popularité au plus bas depuis novembre 2018

D'après le baromètre de BVA pour RTL, il s'agit du plus bas niveau d'approbation atteint par le chef de l'Etat depuis novembre 2018, au début de la crise des "gilets jaunes". Elisabeth Borne perd quant à elle deux points en un mois, avec 28% des sondés disant avoir une bonne opinion de son action, soit son plus mauvais résultat depuis son accession à Matignon en mai 2022. Le sondage montre en parallèle un léger tassement de l'opposition à la réforme des retraites : 57% des personnes interrogées pensent qu'il ne faut pas mettre en œuvre cette réforme, contre 61% au début du mois de mars. Plus de deux tiers des sondés se disent opposés au report de l'âge légal de départ à 64 ans.


* Sondage réalisé les 22 et 23 mars selon la méthode des quotas, auprès de 1 004 Français majeurs et représentatifs de la population française. Sa marge d'erreur est comprise entre 1,4 et 3,1 points.

** Enquête réalisée les 24 et 25 mars auprès d'un échantillon de 1 000 personnes majeures représentatif de la population française, selon la méthode des quotas. Sa marge d'erreur est comprise entre 1,4 et 3,1 points.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.