Présidentielle 2022 : "L’effet drapeau" va-t-il profiter au chef de l’État désormais candidat ?

Publié
Présidentielle 2022 : "L’effet drapeau" va-t-il profiter au chef de l’État désormais candidat ?
Article rédigé par
C. Gascard, C. Demangeat, F. Bazille, P. Lagaune, C. de Chassey - France 3
France Télévisions

La guerre en Ukraine va-t-elle empêcher la campagne présidentielle ? La situation va-t-elle profiter au président sortant, chef des armées ? D’ores et déjà, Emmanuel Macron a gagné des points dans les sondages. On appelle cela "l’effet drapeau", lorsqu’en temps de crise, un peuple se range derrière son président.

Deux allocutions présidentielles en moins d’une semaine. Une campagne bouleversée, avec la guerre aux portes de l’Europe. En tant que chef des armées, Emmanuel Macron renforce l’incarnation de la fonction présidentielle. Selon les enquêtes d’opinion, une majorité approuve l’action du chef de l’État dans cette crise. C’est ce que l’on appelle "l’effet drapeau". Avec près de 28 % des intentions de vote, le chef de l’État reste en tête et gagne près de 4 points en une semaine.

Une bataille inédite

Mais son entrée en campagne sur fond de guerre ne peut éclipser les difficultés rencontrées par les Français, sous peine d’être sanctionné dans les urnes. D’ici le 10 avril, le chef de l’État devra donc mener une bataille inédite. D’un côté gérer une crise internationale, et de l’autre, mener campagne, rencontrer les Français. Dans la soirée du vendredi 4 mars, le candidat Macron a diffusé un premier clip sur les réseaux sociaux. Ses adversaires attendaient ce moment. Une campagne éclair, qui peut enfin commencer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.