L'Elysée a dépassé son budget initial de plus de 5 millions d'euros en 2018, selon un rapport de la Cour des comptes

Ce dépassement s'explique par "un rythme d'activité plus soutenu des services" de la présidence, explique le document.

Emmanuel Macron attend le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez sur le perron de l\'Elysée, le 27 mai 2019.
Emmanuel Macron attend le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez sur le perron de l'Elysée, le 27 mai 2019. (ANDREA NERI / AFP)

Les dépenses de l'Elysée en 2018 ont dépassé de 5,67 millions d'euros le budget prévu pour l'année, révèle un rapport annuel de la Cour des comptes publié jeudi 18 juillet. L'explication : "Un accroissement de l'activité de la présidence", affirme le rapport, pour ce qui était la première année complète d'Emmanuel Macron au pouvoir.

Au total, les charges de la présidence se sont élevées à 108,88 millions d'euros, en hausse de 6,6% par rapport à 2017. Une hausse qui provient essentiellement des "charges de personnel et de fonctionnement courant".

Le budget avait déjà été dépassé en 2017

Le nombre d'agents affectés à la présidence a diminué mais leur masse salariale a augmenté de 4,2%, même si l'Elysée n'est que partiellement responsable de celle-ci, certains agents étant "mis à disposition" par d'autres services de l'Etat, et dépendant donc de leur administration d'origine.

Pour couvrir ce niveau de dépenses imprévu, 5,67 millions d'euros ont dû être prélevés "sur la réserve" de l'Elysée. En 2017, il avait déjà fallu puiser dans cette réserve, mais une somme inférieure (2,1 millions d'euros).

L'Elysée explique de son côté que la réorganisation engagée en 2019 doit permettre "à la fois d'améliorer l'efficience des services, les conditions de travail des agents et d'assurer la maîtrise des dépenses".