Cet article date de plus de trois ans.

Harcèlement sexuel : Imany, Louane, Jaoui ou Foresti interpellent Macron

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
violences imany
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans une tribune parue dans le JDD ce dimanche 5 novembre, cent personnalités féminines demandent au président de la République un plan d'urgence pour lutter contre les violences sexuelles.

Imany est une chanteuse à la voix qui porte. Ce dimanche, elle s'en sert pour interpeller le président. L'artiste fait partie des cent femmes qui demandent à Emmanuel Macron un plan d'urgence contre les violences sexuelles. "Je ne connais pas une seule femme qui n'a pas connu une forme de harcèlement plus ou moins grave. Moi-même j'en ai été victime", affirme l’artiste. Imany, l'humoriste Florence Foresti, les actrices ou réalisatrices Agnès Jaoui, Coline Serreau, Louane et Zabou Breitman, ont signé la pétition lancée par des militantes féministes.

Près de 40 000 signatures

Dans le Journal du Dimanche, elles réclament au plus vite une grande campagne nationale de prévention des violences faites aux femmes avec des spots télévisés semblables à ceux de la prévention routière. Elles demandent aussi un vaste plan de formation pour mieux sensibiliser les professionnels qui sont en contact avec les victimes (gendarmes, magistrats, personnels de santé), les salariés et les managers au travail, et même les collégiens en créant un brevet de la non-violence. Réponse de Marlène Schiappa ce dimanche soir : ces mesures figurent déjà dans son plan d'action. Le gouvernement promet une campagne de communication rapidement. La pétition en ligne lancée ce matin a déjà recueilli près de 40 000 signatures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.