Bruno Le Maire annonce d'importantes cessions d'actifs

Le gouvernement entend récolter des milliards d'euros via d'importantes cessions d'actifs, comme annoncé hier, mercredi 5 juillet. Bruno Le Maire parle de 10 milliards d'euros. Le journaliste Jean-Paul Chapel nous en dit plus en plateau.

FRANCE 2

"Ce seront d'abord des participations minoritaires qui seront vendues", précise le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2. "Par exemple, l'opérateur téléphonique Orange : l'État en détient 13%, et cela vaut 5 milliards d'euros en bourse. L'État pourrait en vendre une partie. Même chose chez Renault : la part de l'État représente 4,6 milliards. Il y a encore Safran, 4,8 milliards d'euros." "Dans un deuxième temps", poursuit le journaliste, "l'État pourrait envisager des privatisations. Il possède 50% d'Aéroports de Paris, soit 6,9 milliards. Quant à Engie, ex GDF Suez, cela représente 9,2 milliards d'euros". 

10 milliards de cession : un montant inédit

10 milliards d'euros de cession d'actifs, est-ce un montant énorme? "Oui", assure Jean-Paul Chapel, "vendre autant, aussi vite, c'est inédit. Sur près de 110 milliards d'euros détenus par l'État, vendre pour 10 milliards c'est beaucoup, bien plus que ce qui a été cédé les années précédentes, à savoir un peu plus de 2 milliards par an. Le nouveau gouvernement va accélérer la vente des bijoux de famille."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement entend récolter des milliards d\'euros via d\'importantes cessions d\'actifs. Bruno Le Maire parle de 10 milliards d\'euros. Le journaliste Jean-Paul Chapel nous en dit plus en plateau.
Le gouvernement entend récolter des milliards d'euros via d'importantes cessions d'actifs. Bruno Le Maire parle de 10 milliards d'euros. Le journaliste Jean-Paul Chapel nous en dit plus en plateau. (FRANCE 2)