Cet article date de plus de huit ans.

Borloo réclame un "moratoire fiscal"

Le président de l'UDI propose une pétition pour faire cesser les hausses d'impôts.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, en conférence de presse, le 6 mai 2013 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Après les avertissements de Bruxelles, Jean-Louis Borloo monte au créneau. Le président de l'UDI a annoncé, mardi 27 août, qu'il lançait une "pétition nationale pour un moratoire fiscal". Sur RTL, le député du Nord a rappelé avoir écrit en mai à François Hollande et Jean-Marc Ayrault, pour demander une pause fiscale immédiate, faute de quoi, selon lui, l'investissement s'arrêterait en France.

"En septembre 2012, le gouvernement s'était engagé à ce qu'il n'y ait pas, en 2014 et 2013, d'augmentation de l'impôt", a relevé l'ancien ministre. "Et là, on assiste à un festival : en gros, 70 milliards d'augmentation en deux ans", a-t-il résumé en additionnant les gouvernements Fillon et Ayrault.

Pour lui, la réforme des retraites va se traduire par "6 ou 7 milliards de plus" et, avec l'effort pour combler les déficits, "on va se retrouver à 85, 86 ou 87 milliards d'impôts et de contributions en plus""Je dis stop", a lancé Jean-Louis Borloo. "Puisqu'il va y avoir le débat" sur le budget pour 2014, "je propose une pétition nationale des Français pour dire : moratoire fiscal".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.