DIRECT. Municipales : Agnès Buzyn a remis sa démission à Edouard Philippe

Benjamin Griveaux a annoncé son retrait de la course à la mairie de Paris, après la diffusion d'images privées qui lui ont été attribuées.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, quitte le palais de l\'Elysée, à Paris, le 29 janvier 2020.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, quitte le palais de l'Elysée, à Paris, le 29 janvier 2020. (UGO PADOVANI / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"J'y vais, j'en ai envie." Agnès Buzyn a annoncé, dimanche 16 février, sa candidature à la mairie de Paris. La ministre de la Santé a été choisie par La République en marche (LREM) pour remplacer Benjamin Griveaux, qui a annoncé son retrait après la diffusion d'images privées qui lui ont été attribuées. Agnès Buzyn a quitté ses "fonctions ministérielles tant le surcroît d'activité intense, notamment liée à la gestion du coronavirus, demande une implication totale". Le député Olivier Véran a été choisi pour la remplacer au ministère de la Santé. Suivez notre direct.

Une enquête ouverte après une plainte de Benjamin Griveaux. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", après que Benjamin Griveaux a déposé plainte samedi après-midi. Ce dernier a retiré sa candidature à la mairie de Paris vendredi, à la suite de la diffusion de ces vidéos privées à caractère sexuel et conversations. 

Piotr Pavlenski et sa compagne en garde à vue. L'artiste et activiste russe, qui revendique la diffusion de ces vidéos à caractère sexuel et conversations, a été placé en garde à vue, dimanche 16 février, des chefs "d'atteinte à l'intimité de la vie privée et diffusion sans l’accord de la personne d'images à caractère sexuel". Sa compagne a également été placée en garde à vue, dans le cadre de l'enquête ouverte après la plainte déposée par l'ex-porte-parole du gouvernement samedi, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris.

Richard Ferrand appelle à "un large rassemblement"Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a appelé dans un entretien au Journal du dimanche à un rassemblement "le plus large", y compris avec Cédric Villani, derrière la personne qui succédera à Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GRIVEAUX

22h52 : Plusieurs voix se sont élevées pour réclamer que l'on retire à Piotr Pavlenski son statut de réfugié politique afin qu'il soit expulsé vers la Russie. Piotr Pavlenski peut-il perdre son statut qu'il a perdu en 2017 ? Que prévoit le droit ? Éléments de réponse avec France 3.




(FRANCE 3)

22h29 : Depuis hier, Benjamin Griveaux est sous protection policière. Deux policiers du service de protection de la police nationale l'escortent. Selon Le Parisien qui cite une source policière, les menaces dépassent le simple cadre de la vidéo.

21h33 : Comment résumer le passage d'Olivier Véran, le nouveau ministre de la Santé, à l'Assemblée nationale ? Il s'est fait connaître par quelques coups d'éclats et des amendements remarqués. Il a notamment défendu en 2018 la création d'une nouvelle "taxe soda" sur les boissons sucrées et a proposé l'année suivante une expérimentation visant à rémunérer les services d'urgences réorientant les patients souffrant de pathologies mineures vers une consultation de ville.

20h40 : Olivier Véran; le tout nouveau ministre de la Santé, n'entend pas faire de la politique plus d'un ou deux mandats: "Hors de question que ma femme [gynécologue-obstétricienne] sacrifie sa carrière !", assure ce défenseur du non cumul. Et puis, "la classe politique n'est pas aimée, quand je porte ma blouse blanche, j'ai une cote de confiance de 84%, quand je mets l'écharpe tricolore, ça tombe à 6%! Il faut renouveler la vie politique et être plus proches des gens."

20h23 : Vous n'avez jamais entendu parler d'Olivier Véran ? Voici quelques éléments : issu des rangs du PS, ce neurologue de formation a été député suppléant PS en 2012 puis a été élu député LREM depuis 2017. Il est ensuite devenu le rapporteur du budget de la Sécurité sociale et co-rapporteur de la loi sur la réforme des retraites.




(LUDOVIC MARIN / AFP)

20h16 : Mon camarade Ilan Caro se trouve en ce moment dans le café où Agnès Buzyn fait ses premiers pas de candidate. Spoiler : il n'est pas tout seul.

19h58 : #REMANIEMENT Olivier Véran est nommé ministre des Solidarités et de la Santé en remplacement d'Agnès Byzin, partie mener la campagne LREM pour la mairie de Paris, annonce l'Elysée. #MUNICIPALES

19h17 : Un proche collaborateur d'Emmanuel Macron s'exprime sur franceinfo sur la (courte) vacance du pouvoir au ministère de la Santé. "On considère à l'Elysée que le travail ministériel et interministériel sur le coronavirus est pleinement assuré par Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. La succession va donc se faire dans des conditions optimales".

19h14 : Le parquet de Paris nous indique que les gardes à vue de Piotr Pavlenski et sa compagne ont été prolongées ce soir.

18h22 : Agnès Buzyn ne perd pas de temps. Son camp annonce déjà un "événement militant" dans un café du 9e arrondissement de la capitale, à 19h15 ce soir.

18h10 : "Nous nous étonnons donc qu’une ministre engagée sur des dossiers majeurs comme la réforme des retraites, la crise de l’hôpital, le plan grand-âge et surtout la gestion de la pandémie mondiale du Coronavirus, abandonne son poste du jour ou lendemain."

18h05 : Faisons le point sur l'actualité chargée de ce dimanche soir !

• Agnès Buzyn, future ex-ministre de la Santé, prend la tête de la campagne LREM à Paris après le retrait de Benjamin Griveaux. Un remaniement express devrait avoir lieu d'ici à demain.

• Piotr Pavlenski, l'activiste russe qui affirme avoir diffusé des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, et sa compagne ont été placés en garde à vue pour "atteinte à l'intimité de la vie privée".

Six joueuses du club de Nantes contredisent la version du club sur les tests de grossesse non-consentis. Voilà ce que l'on sait de l'affaire.

17h54 : En off, l'entourage de Cédric Villani est beaucoup plus disert : "Sur le terrain depuis plus d’un an, permettez-nous de dire qu’on ne s’improvise pas Maire de Paris à 30 jours de l'échéance. (...) Cette décision est une nouvelle fois incompréhensible pour 2/3 des Parisiens qui espèrent l’alternance."

17h53 : "J'ai beaucoup de respect et d'estime pour Agnès Buzyn, je suis lui souhaite bienvenue et bon courage pour les quatre semaines de la campagne. Pour ma part, cela fait bien des mois que ma campagne se déroule et que mon projet se construit."

17h49 : Le choix d'Agnès Buzyn "est une décision incompréhensible" s'étonne l'entourage de Cédric Villani, joint par l'agence Reuters.

17h48 : "La mairie de Paris, c'est une grande affaire, et cela suppose beaucoup de préparation. Je ne pense pas qu'on puisse s'improviser maire de Paris en un mois."

Retrouvez l'intégralité des réactions politiques de tout bord après le choix d'Agnès Buzyn pour reprendre la campagne LREM à Paris dans cet article.

17h48 : "C'est une femme qui a fait le job, une femme de gauche, humaniste. C'est quelqu'un qui peut apporter beaucoup de choses à Paris.

17h40 : Agnès Buzyn et Edouard Philippe se rencontrent en ce moment même à Matignon, selon les informations de France Télévisions. La ministre va probablement lui présenter sa démission pour se lancer dans la bataille des municipales.

17h28 : @Aa42 Ah oui, tout à fait, le simple fait de relayer les vidéos vous expose à des poursuites, et un statut de député ne protège en rien. Nous avons consacré un article ici aux différents cas de figure.

17h27 : Affaire Grivaux : est ce que le député Son Forget peut être poursuivi pour avoir diffusé largement l'histoire des vidéos ? Pourriez vous expliquer si ce type d'action pourrait être poursuivi en justice ?

17h40 : Sans surprise, le patron des députés LREM Gilles Le Gendre se félicite du choix d'Agnès Buzyn pour recoller les morceaux à Paris.

17h40 : Le Parisien a recueilli la réaction de l'Elysée à la candidature d'Agnès Buzyn. Cela ne va pas faire plaisir à Benjamin Griveaux : "Ça a de la gueule, ça rééquilibre le jeu et ça change tout. Ça met une vraie candidature crédible face à Anne Hidalgo. (...) Avec une bonne organisation à la Santé, ça ne posera pas de problème."

17h39 : Comme le remarque la journaliste politique Neila Latrous, Benjamin Griveaux en personne expliquait que la ministre de la Santé ne pouvait pas être candidate à cause de son emploi du temps.

17h39 : Comme le remarque notre collègue Antoine Krempf, Agnès Buzyn avait catégoriquement écarté cette hypothèse il y a deux jours.

17h39 : La ministre de la Santé a été désignée par la commission nationale d'investiture du parti présidentiel pour succéder à Benjamin Griveaux qui a renoncé vendredi.

17h39 : #MUNICIPALES La ministre de la Santé Agnès Buzyn remplace Benjamin Griveaux à la tête de la campagne LREM à Paris.

15h40 : L'avocat Juan Branco affirme être dessaisi de la défense de Piotr Pavlenski, sur décision du parquet de Paris. Contacté par franceinfo, le parquet ne confirme pas pour le moment.

15h21 : Piotr Pavlenski a-t-il posé avec un néonazi ukrainien ? La question tourne beaucoup sur les réseaux sociaux. Réponse dans cet article de Checknews.

14h08 : Il est 14 heures, faisons un nouveau point sur l'actu :

Piotr Pavlenski, l'activiste russe qui affirme avoir diffusé des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, et sa compagne ont été placés en garde à vue pour "atteinte à l'intimité de la vie privée". Suivez notre direct.


Au siège de LREM, les tractations continuent pour trouver le successeur de Benjamin Griveaux. "L'idée est qu'on soit opérationnel demain", indique la porte-parole de l'ex-candidat. Suivez notre direct.

Après 14 jours de quarantaine près de Marseille, quelque 120 personnes évacuées de Wuhan en Chine peuvent sortir aujourd'hui. Le bilan mondial approche les 1 700 morts, dont un premier décès en France. Suivez notre direct.

Météo France a étendu sa vigilance orange pour vent et pluie-inondation à quatre autres départements de l'Ouest. Au total, six départements sont concernés par cette vigilance.

13h30 : Les textes régissant le droit d'asile sont clairs : le statut de réfugié politique peut être retiré lorsque "la présence en France de la personne concernée constitue une menace grave pour la sûreté de l'Etat" ou lorsque celle-ci "a été condamnée en dernier ressort (...) soit pour un crime, soit pour un délit constituant un acte de terrorisme ou puni de dix ans d'emprisonnement", ce qui n'est pas le cas dans les affaires en question. A lire ici.

14h24 : Bonjour @Haël94, vous me donnez l'occasion de répondre à cette question qui revient beaucoup. Gaston Gonzalez, expert en droit des étrangers, estime dans le JDD que les deux affaires (les vidéos et le 31 décembre) ne sont "pas suffisantes" pour lui retirer cet asile politique. Une telle décision est "extrêmement rare" selon lui, et prise uniquement par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.

13h30 : Un étranger ayant bénéficié de l'asile politique et qui a enfreint les lois du pays d'accueil, pourquoi n'est-il pas immédiatement expulsé ? Surtout quand cet étranger emploie des méthodes qu'il réprouve dans son pays ! Pourquoi cette mansuétude à l'égard de P. Palenvski ?

13h27 : Dans quelles conditions Pavlenski a-t-il été arrêté ? Qui est sa compagne ? Que sait-on de ses motivations ? Franceinfo répond à plusieurs questions qui se posent alors que l'activiste russe et sa compagne sont en garde à vue en ce moment.



(MAXPPP)

13h23 : "Piotr Pavlenski vient d'être placé en garde à vue des chefs d'atteinte à l'intimité de la vie privée et diffusion sans l’accord de la personne d'images à caractère sexuel, dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite de la plainte déposée par M. Benjamin Griveaux", indique le parquet. Sa compagne est également en garde à vue dans cette affaire.

12h58 : Déjà placé en garde à vue pour une affaire de violences, Piotr Pavlenski vient d'être placé en garde à vue dans l'affaire des vidéos initimes attribuées à Benjamin Griveaux, annonce le parquet de Paris.

12h29 : "Une fois que la question judiciaire sera traitée, je crois que le statut de réfugié politique de Piotr Pavlenski et la question de se présence sur le territoire national devront être posés", estime sur franceinfo Bruno Questel, député LREM de l’Eure. Il réagissait à la garde à vue, pour d'autres faits, du Russe Piotr Pavlenski qui a revendiqué la diffusion sur Internet des vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux.

12h21 : "J'ai des clients qui sont en détention pour une affaire prétexte qui a été utilisée afin de les priver de leur liberté (...). J'aimerais que le gouvernement soit capable d'assumer ses actes", a déclaré l'avocat Juan Branco devant la direction régionale de la police judiciaire à Paris. Il défend Piotr Pavlenski et sa compagne. Cette dernière est en garde à vue dans l'enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" de Benjamin Griveaux.

12h35 : Les grands titres de l'actu à midi :

La compagne de Piotr Pavlenski, l'activiste russe qui affirme avoir diffusé des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux, a été interpellée samedi soir et placée en garde à vue, annonce le parquet de Paris à franceinfo.


Au siège de LREM, les tractations continuent pour trouver le successeur de Benjamin Griveaux. "L'idée est qu'on soit opérationnel demain", indique la porte-parole de l'ex-candidat. Suivez notre direct.

Après 14 jours de quarantaine près de Marseille, quelque 120 personnes évacuées de Wuhan en Chine peuvent sortir aujourd'hui. Le bilan mondial approche les 1 700 morts, dont un premier décès en France. Suivez notre direct.

Météo France maintient en vigilance orange deux départements : le Finistère pour vents violents et pluie-inondation, et le Morbihan pour pluie-inondation.

11h49 : "Anonymat sur les réseaux sociaux, américanisation supposée de la vie politique française… Ces refrains devenus quasi pavloviens depuis le retrait du candidat LREM à la mairie de Paris sont en fait largement hors-sujet", affirme Libération.

11h17 : "L'idée est qu'on soit opérationnel demain", a affirmé sur franceinfo Marie-Laure Harel, la porte-parole de l’ex-candidat aux municipales à Paris Benjamin Griveaux, . La commission d'investiture du parti présidentiel cherche ce week-end à désigner un remplaçant à Benjamin Griveaux. "L'objectif idéal est de commencer la semaine, demain, avec un nouveau candidat", a-t-elle réaffirmé.

11h50 : Bonjour @Philaë, cette option paraît assez improbable. Le nom de l'ancien ministre de l'Ecologie revient régulièrement dans l'actualité, mais sans que cela ne débouche sur quoi que ce soit. En novembre, il avait déjà balayé la rumeur d'une candidature parisienne expliquant n'avoir "aucun agenda". Mais, il est vrai que son nom est de nouveau ressorti ces dernières heures, que ce soit sur le HuffPost ou sur BFM.

10h56 : L’option Borloo est elle une option possible pour Paris?