Arnaud Montebourg est-il intouchable?

Une fois de plus ce jeudi le Premier ministre a dû recadrer son ministre du Redressement productif. Jean-Marc Ayrault a ainsi rappelé très clairement à Bucarest que la France maintiendra l'interdiction d'exploiter le gaz de schiste. Arnaud Montebourg s'était lui prononcé à "titre personnel" pour la création d'une compagnie publique pour exploiter de manière écologique ce gaz. Mais alors que Delphine Batho la semaine dernière a été évincée, le ministre du Redressement productif semble lui pouvoir tout se permettre?

(Charles Platiau Reuters)

Il peut insulter le Premier
ministre et l'accuser de gérer la France comme la ville de Nantes. Pas de réprimande.
 Il peut prendre position de manière
intempestive comme là encore sur les gaz de schiste. Il est juste désavoué. Rien
de plus. Arnaud Montebourg dans ce gouvernement est intouchable. Et il le sait.

Ce qui laisse perplexe notamment
les élus EELV et le coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée. François de Rugy qui se
demande à quoi joue le ministre du Redressement productif. "Monsieur Montebourg continue à développer des positions personnelles. Je ne vois pas l'intérêt."

Le 3e homme de la primaire socialiste*


Arnaud Montebourg pèse
dans le paysage de la gauche. Il reste le 3e homme de la primaire, celui qui a
permis à François hollande de l'emporter et ça le chef de l'Etat en fin
tacticien de la politique ne l'a pas oublié. Ses amis eux le défendent corps et
âme. Ainsi le député PS Thierry Mandon vole à son secours quand il le faut : "Il a sa personnalité, il a sa façon d'exprimer les choses, que ça fasse plaisir ou pas plaisir".

Montebourg l'ambitieux  qui n'a pas abandonné l'idée d'accéder un jour
à la fonction suprême : "J'ai échoué la première fois, mais cela ne
signifie pas que j'échouerai la seconde fois
" confie t-il au New York Times.
 Une ambition qui a de quoi agacer ses
camarades socialistes et pas sûr que ça plaise à François Hollande...