VIDEO. Sarkozy sur écoute : "Il faut que la justice passe", dit Bartolone

Le président socialiste de l'Assemblée nationale souligne que les écoutes téléphoniques d'un avocat et de son client sont parfaitement légales, contrairement à ce qu'affirment certains avocats.

Cette vidéo n'est plus disponible

La mise sur écoute de Nicolas Sarkozy ne choque pas Claude Bartolone. Lors du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1, dimanche  9 mars, le président de l'Assemblée nationale a estimé qu'"il faut que la justice passe" pour rétablir la confiance des Français, ébranlée par une série d'affaires touchant la classe politique. "Que vous soyez puissant ou misérable, la justice est la même", a insisté le socialiste, à propos de procédures visant l'ancien chef de l'Etat.

"Si on a un doute sur un avocat, il peut être écouté"

Concernant les écoutes de conversations téléphoniques entre Nicolas Sarkozy et son avocat Me Thierry Herzog, qui ont révélé des soupçons de trafic d'influence, Claude Bartolone a souligné que de telles écoutes étaient parfaitement légales, contrairement à ce qu'affirment certains avocats. "Si on a un doute sur un avocat, il peut être écouté", il faut juste prévenir son bâtonnier, a observé le parlementaire.

Le président de l\'Assemblée nationale Claude Bartolone, le 25 février 2014 au \"perchoir\".
Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, le 25 février 2014 au "perchoir". (JACQUES DEMARTHON / AFP)