Sarkozy sur écoutes : le juge Azibert hospitalisé, l'entourage dément une tentative de suicide

Gilbert Azibert a été victime d'une chute à son domicile de Bordeaux, selon les informations d'Europe 1, lundi. "Le Point" évoque, lui, une tentative de suicide.

L\'avocat général à la Cour de cassation Gilbert Azibert, le 24 juillet 2008 à Paris. 
L'avocat général à la Cour de cassation Gilbert Azibert, le 24 juillet 2008 à Paris.  (THOMAS COEX / AFP)

Qu'est-il arrivé à Gilbert Azibert ? L'avocat général à la Cour de cassation a été hospitalisé, dimanche 9 mars, à Bordeaux (Gironde). Selon Le Point, le juge aurait tenté de se suicider, en raison des accusations portées contre lui dans l'affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy et de son avocat, Thierry Herzog.

Un peu plus tard, son entourage a démenti cette version, signale Europe 1. Selon des proches de son fils, le haut magistrat aurait en fait été victime d'une mauvaise chute dans les escaliers de son domicile bordelais. Toujours hospitalisé, Gilbert Azibert est conscient et doit passer un scanner dans l'après-midi.

Azibert aurait renseigné Sarkozy sur le dossier Bettencourt

Le nom de Gilbert Azibert est cité dans l'affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy. D'après Le Monde, les juges soupçonnent l'ancien président d'avoir cherché à faciliter la promotion à Monaco de Gilbert Azibert, en échange de renseignements sur l'affaire Bettencourt

Ancien secrétaire général de la Chancellerie quand Rachida Dati était garde des Sceaux, Gilbert Azibert est affecté à une chambre civile et n'a théoriquement aucun rôle à jouer dans ce dossier.

Selon Le Monde, il aurait en fait renseigné le camp sarkozyste sur les tendances qui se dessinaient à la Cour. En échange, Gilbert Azibert aurait sollicité l'intervention de Nicolas Sarkozy pour obtenir un poste de prestige à Monaco. Quoi qu'il en soit, les services judiciaires monégasques n'ont pas retenu sa candidature.