La maire de Puteaux dément avoir eu 102 lingots d'or sur son compte caché

Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains) a démenti, jeudi en conseil municipal, l'information révélée par Mediapart.

La maire de Puteaux (Hauts-de-Seine), Joëlle Ceccaldi-Raynaud, le 15 novembre 2011, dans sa ville.
La maire de Puteaux (Hauts-de-Seine), Joëlle Ceccaldi-Raynaud, le 15 novembre 2011, dans sa ville. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Chaude ambiance au conseil municipal de Puteaux (Hauts-de-Seine), jeudi 8 octobre. La maire, Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Les Républicains), a été attaquée sur les récentes révélations embarrassantes de Mediapart : ses 102 lingots d'or dissimulés sur son compte caché au Luxembourg et retirés en même temps que des centaines de milliers d'euros en liquide. L'élue a démenti l'existence même de ces lingots, soutenue par son camp. 

A l'issue d'un conseil municipal de six heures, l'opposant municipal MoDem Christophe Grébert a demandé à l'édile : "Est-ce que vous avez des lingots et où sont-ils ? Où sont les lingots ?" La maire, qui n'avait pas réagi personnellement jusqu'alors à l'affaire, a balayé ses accusations : "Comme je n'en ai pas, je ne peux pas savoir, effectivement. Ce genre de choses, je ne sais pas où ça peut-être."

La maire assure avoir porté plainte contre Mediapart 

"Elle n'a jamais eu de lingots, ni au Luxembourg, ni en France, ni ailleurs", a insisté en fin de séance son directeur de cabinet, Aurélien Mallet. La maire a affirmé avoir porté plainte contre Mediapart pour "violation du secret de l'instruction" et s'apprête à le faire pour "diffamation". Cette éventuelle plainte vise, selon son entourage, l'enquête de Mediapart ainsi que son article sur "les arrangements avec l'ISF" de la maire, publié mercredi.