Cet article date de plus de sept ans.

Que devient Jérôme Cahuzac ?

Silencieux depuis ses aveux, Jérôme Cahuzac, décrit comme un "homme abattu", prépare sa défense. Il souhaite aussi revenir à l'Assemblée nationale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jérôme Cahuzac à Paris, le 17 mai 2012. (CHARLES PLATIAU / REUTERS )

Marqués par le suicide de Pierre Bérégovoy, les proches de Jérôme Cahuzac avaient multiplié, mercredi 3 avril, les commentaires affolés sur son état moral. Parmi les journalistes, seule la rédactrice en chef de l'hebdomadaire satirique La Feuille, implanté à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), le fief de Jérôme Cahuzac, l'aurait joint depuis. Interrogée par France 3, Anne Carpentier décrit un "homme vraiment touché, fragilisé, abattu, carbonisé"

Le député PS Dominique Lefebvre a expliqué sur France Inter avoir reçu un SMS "particulièrement difficile à lire". Mais contacté par Le Parisien jeudi, le socialiste a changé de ton, insistant auprès du quotidien sur le caractère combatif de Jérôme Cahuzac, qui "s'est construit dans l'adversité".

L'improbable retour

Installé chez des proches dans le sud de la France, selon Le Parisien, l'ancien ministre du Budget prépare sa défense. Conformément à la volonté de Jean-Marc Ayrault d'éviter le cumul des mandats, Jérôme Cahuzac avait démissionné de ses postes de maire de Villeneuve-sur-Lot et de vice-président de la communauté d'agglomération. Il n'a donc plus d'activité, mais n'a pas renoncé à l'idée de reprendre son siège de député de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne. Remplacé par son suppléant depuis sa prise de fonction au gouvernement, le mandat lui reviendra de droit à partir du 19 avril. Pour Slate, qui s'est penché sur la question, le scénario reste hautement improbable et se heurte à l'opposition des députés de son propre parti.

Claude Bartolone, interrogé par France Info vendredi, a dit s'être entretenu longuement avec Jérôme Cahuzac à propos de son éventuel retour dans l'hémicycle. "J'essaie de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire [...] compte tenu de l'attitude qui a été la sienne", a expliqué le président de l'Assemblée nationale, qui "souhaite qu'il fasse savoir avant le 19 avril qu'il ne resiègera pas à l'Assemblée". 

En cas de renonciation, une élection législative partielle sera organisée dans sa circonscription. Avec un couple exécutif qui bat des records d'impopularité, le PS risque de perdre un siège. Les socialistes n'ont déjà pas participé au second tour de la dernière élection partielle, dans l'Oise, largement devancés par la candidate FN.

De plus en plus isolé

Outre les poursuites judiciaires, Jérôme Cahuzac pourrait, à terme, avoir à faire face à des sanctions du Conseil national de l'Ordre des médecins. Son président, Michel Legmann, a déclaré jeudi, dans une interview au Quotidien du médecin, que des sanctions seraient engagées s'il était avéré que Jérôme Cahuzac avait perçu des "cadeaux" de laboratoires pharmaceutiques. "Une kyrielle d’articles [du code de déontologie] semblent concernés par cette affaire d’après ce que la justice laisse entendre", a ainsi déclaré MichelLegmann.

Et les portes continuent de claquer au visage de l'ancien ministre. Le Grand Orient de France s'est fendu jeudi d'un communiqué annonçant la réunion "en urgence" de son instance de justice interne, pour suspendre l'ancien ministre de cette obédience maçonnique. Lui reste encore sa carte d'adhérent au Racing Club de France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.