Affaire Richard Ferrand : une démission inévitable malgré le soutien de la majorité ?

Richard Ferrand bénéficie du soutien de la majorité et du président, et ne souffre pas de grosses critiques de la part de l'opposition. Mais peut-il pour autant rester à la présidence de l'Assemblée?

FRANCE 2

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand ne veut pas démissionner, en dépit de sa mise en examen pour prise illégale d'intérêts. "Juridiquement, il le peut mais politiquement c'est franchement risqué. Souvenez-vous, François de Rugy démissionne sans mise en examen. Richard Ferrand, ministre en 2017, abandonne pour la même affaire. Idem pour François Bayrou, un mois ministre et quatre jours. Tous pas jugés, pas condamnés mais priés au nom de la République exemplaire de quitter leur ministère", détaille Nathalie Saint-Cricq.

Vers une "exception Ferrand"?

"Pas sur que ce deux poids deux mesures soit compris par l'opinion et là le chef de l'Etat prend un vrai risque, celui de créer une exception Ferrand, juste bien parce qu'il est un pilier politique de sa macronie", ajoute-t-elle. Le chef de l'État est un proche de Richard Ferrand."Il a des ministres techniciens mais peu de vrais politiques(...) de ceux qui maitrisent l'Assemblée et dans le climat actuel, il va bien en avoir besoin (...) ca n'est pas gagné", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)