Cet article date de plus de six ans.

Affaire Ferrand : le ministre se défend

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Affaire Ferrand : le ministre se défend -
Affaire Ferrand : le ministre se défend Affaire Ferrand : le ministre se défend - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

À 11 jours des législatives, Richard Ferrand tente de se défendre bec et ongles. Pourtant, selon un sondage, sept Français sur 10 pensent que le ministre de la Cohésion des territoires doit démissionner.

Ce matin encore, il fait la Une des journaux. "L’encombrant monsieur Ferrand", "Le mélange des genres" ou encore "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" : le ministre de la Cohésion des territoires est toujours au cœur de la polémique. Pourtant, hier soir, au journal télévisé de France 2, le Premier ministre Edouard Philippe est monté au front pour tenter de sauver l’homme-clé du dispositif d’Emmanuel Macron. Richard Ferrand était ce mercredi matin au Conseil des ministres. Et malgré les appels à la démission, il se dit dans son bon droit.

"Le doute est un poison"

"J’ai ma conscience pour moi. Je ne suis pas mis en cause par la justice de la République, que je respecte profondément. Je comprends que, petit à petit, le doute a été créé. Et le doute, c’est un poison", a-t-il déclaré ce matin sur France Inter. Pour lever le doute, à droite comme à gauche, on appelle le ministre à prendre ses responsabilités. "Je trouve qu’il devrait lui-même réclamer une enquête", a demandé Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate LR aux législatives à Paris. L’association Fricc, qui lutte contre la corruption, annonce vouloir déposer plainte contre le ministre. L’étau se resserre chaque jour un peu plus sur Richard Ferrand.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.