François Fillon poursuit en diffamation Jean-Pierre Jouyet et les journalistes du "Monde"

Une première audience devrait avoir lieu en janvier 2015, mais le procès ne devrait pas se tenir avant plusieurs mois. 

L\'ancien Premier ministre François Fillon se prépare pour son meeting, le 14 novembre 2014, à Menton (Alpes-Maritimes). 
L'ancien Premier ministre François Fillon se prépare pour son meeting, le 14 novembre 2014, à Menton (Alpes-Maritimes).  (VALERY HACHE / AFP)

François Fillon passe à l'action. L'ancien Premier ministre a engagé des poursuites en diffamation contre le secrétaire général de l'Elysée, Jean-Pierre Jouyet, et deux journalistes du Monde, indique sa défense, lundi 17 novembre. Les citations directes doivent être délivrées mardi. Une première audience de procédure devrait se tenir le 13 janvier devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Au vu des délais d'audiencement, le procès ne devrait pas se tenir avant plusieurs mois. 

François Fillon demande un euro de dommages et intérêts

François Fillon dément toujours avoir demandé au secrétaire général de l'Elysée une accélération des poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy, comme le rapportent Fabrice Lhomme et Gérard Davet dans le livre Sarko s'est tuer, dont des bonnes feuilles ont été publiées dans L'Obs. L'information a finalement été confirmée par Jean-Pierre Jouyet

Dans sa première citation, François Fillon vise des propos contenus dans le livre des deux journalistes, contre Jean-Pierre Jouyet, les deux journalistes et l'éditeur. La deuxième vise l'article du Monde du 8 novembre, contre le secrétaire général de l'Elysée, Gérard Davet, Fabrice Lhomme et leur journal. Enfin, la troisième vise uniquement Jean-Pierre Jouyet, pour sa déclaration, lue à l'AFP, dans laquelle il affirme que François Fillon a bien évoqué des affaires visant Nicolas Sarkozy lors d'un déjeuner le 24 juin. L'ex-Premier ministre demande à chaque fois un euro de dommages et intérêts ainsi que des mesures de publications judiciaires.