L'Élysée serein malgré la plainte contre Alexis Kohler

Valérie Astruc en direct de l'Elysée fait le point sur la situation après la deuxième plainte déposée contre Alexis Kohler.

Voir la vidéo
France 2

Après la deuxième plainte déposée contre Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, pour "prise illégale d'intérêts", Valérie Astruc fait le point sur la position de l'Élysée. Après ces révélations, "l''Élysée officiellement ne fait pas de commentaires mais se veut serein", rapporte la journaliste sur place. "Une source proche du dossier certifie qu'Alexis Kohler a bien informé sa hiérarchie de ses liens familiaux avec l'armateur". De plus, toujours selon cette source, "il aurait eu le droit de participer au vote puisque le marché n'a pas été attribué à l'armateur directement, mais à l'une de ses filiales", poursuit la journaliste.

L'image du président de la République écornée

"L’affaire est maintenant entre les mains du parquet national financier et c'est à la justice de décider si oui ou on le plus fidèle lieutenant d'Emmanuel Macron s'est rendu coupable de conflits d'intérêts", détaille Valérie Astruc. Si c'était le cas, cela écornerait évidemment l'image du président qui a toujours proclamé vouloir en finir avec les pratiques de l'Ancien Monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Palais de l\'Elysée, à Paris, le 20 novembre 2017.
Le Palais de l'Elysée, à Paris, le 20 novembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)