Cet article date de plus de quatre ans.

Événement : "Visa pour l’image", du 2 au 17 septembre 2017, à Perpignan

Pour sa 29ème édition, le Festival de photojournalisme propose un tour du monde de l’actualité en image, autour de quatre grands axes : les guerres en Irak, les minorités en danger, l’homme et la nature et les populations en souffrance.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Mossoul (ALVARO CANOVAS)

Créé en 1989 par Jean-François Leroy, ce festival de photojournalisme – le plus important au monde – propose de découvrir pendant 15 jours des reportages saisissant sur l’actualité.
Ce festival est aussi l’occasion de distinguer les plus "beaux" clichés avec la remise de prix, tels que le "Visa d’Or de la presse quotidienne", le "Prix Canon de la femme photojournaliste" ou encore le "Prix de la ville de Perpignan Rémo Ochlik 2017".


A retrouver également, la 2ème édition du "Visa d’or de l’information numérique franceinfo:". Ce prix récompense un projet, un contenu, une création proposant une mise en perspective de l’information.
Il est doté de 8 000 euros et sera décerné lors de la soirée du jeudi 7 septembre.

25 expositions pour régaler les amateurs de photos

À découvrir notamment, l'exposition de Daniel Berehulak "Ils nous abattent comme des animaux", une plongée dans la guerre contre la drogue du président philippin Rodrigue Duterte. L'exposition de Michael Nichols "A Wild Life", une rétrospective créée pour le festival. "Des vies sur le fil" de Zohra Bensemra montre les ravages de la guerre. Darcy Padilla, lauréate du Prix Canon de la Femme Photojournaliste 2016 soutenu par le magazine Elle, présente "Dreamers". Les clichés de Laurent Van der Stockt représentent  "La bataille de Mossoul".

Islam Cuba (©SARAH CARON)

6 soirées-projections en plein air

Les soirées de Visa pour l’Image retracent les événements les plus marquants de septembre 2016 à août 2017. Chaque soir, du lundi au samedi, les projections débutent par une "chronologie" retraçant deux mois d’actualité de l’année écoulée. Sont ensuite développés différents sujets et points de vue liés aux faits de société, aux conflits, ceux dont on parle et ceux que l’on tait, aux différents constats de l’état du Monde. Visa pour l’Image propose aussi des "rétros", retour sur des faits ou des personnalités majeurs de l’Histoire. Les différents prix Visa pour l’Image sont également remis lors de ces soirées.

Un passage de témoins entre professionnels aguerris et nouvelle génération

Durant trois jours – les 4, 5 et 6 septembre - Transmission pour l’Image est un lieu d’échanges, de rencontres, mais surtout un passage de témoin de photojournalistes qui ont fait l’aventure de Visa pour l’Image. Photographes et directeurs de la photo prennent le temps de parler de leur travail, de leurs choix, de comment ils ont réalisé, édité, choisi et vendu leurs images.
Transmission est là pour permettre à de jeunes photojournalistes de devenir les dépositaires de ces valeurs auxquelles Visa pour l’Image a toujours cru.
Cette année, João Silva est en charge de Transmission pour l’Image et a proposé à des intervenants de renom d’être à ses côtés.

Une semaine dédiée aux groupes scolaires

Du 18 au 22 septembre, les expositions resteront ouvertes spécialement pour les élèves. En 2016, près de 10 000 étudiants, collégiens et lycées, de toute la France et d’Espagne, ont visité les expositions commentées par des acteurs du monde de la photo.
Cette année, elles seront commentées par Zohra Bensemra, Ferhat Bouda, Bertrand Gaudillère, Isadora Kosofsky, Frédéric Noy, Pierre Terdjman et par Jean-François Leroy.


Plus d’informations sur le site Visa pour l’image

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Partenariats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.