Vol d'EgyptAir : chronologie d'une disparition brutale

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi appelle ce jeudi soir à "intensifier les recherches" pour retrouver les "débris de l'avion" d'EgyptAir qui s'est abîmé en Méditerranée avec 66 personnes à bord.

(Un Airbus A320 d'EgyptAir à Roissy, ce jeudi. © MaxPPP)

23h06 : L'épave du vol MS804 n'a pas été retrouvée corrige EgyptAir

Le vice-président d'Egyptair, Ahmed Adel, est revenu sur les déclarations qu'il avait faites sur CNN. "L'épave n'est pas celle de notre appareil. Au temps pour

nous", déclare-t-il.

21h46 : Le président égyptien appelle à "intensifier les recherches" 

Abdel Fattah al-Sissi appelle à "intensifier les recherches" pour retrouver "les débris" du vol MS804 qui s'est abîmé en Méditerrannée avec 66 personnes à bord. Dans un communiqué, le président a demandé à "tous les appareils de l'Etat concernés, y compris le ministère de l'Aviation civile (...), la marine et l'armée de l'air d'intensifier les opérations de recherches". 

20h55 : Le comité grec de sécurité aérienne affirme que les débris "ne proviennent pas d'un avion"

Le président du Comité grec de sécurité aérienne affirme que les débris retrouvés au sud de la Crète "ne proviennent pas d'un avion", démentant l'annonce de la compagnie égyptienne. 

18h58 : EgyptAir annonce que des débris du MS804 ont été retrouvés

La compagnie aérienne Egyptair a confirmé jeudi soir que des débris appartenant au vol MS804 ont été retrouvés "au large de l'île grecque de Karpathos", au sud de la Crète.

18h10 : Des enquêteurs français et un conseiller technique d'Airbus dépêchés au Caire

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports,  annonce que des enquêteurs français et un conseiller technique d'Airbus ont été envoyés dès aujourd'hui au Caire. 

18H00 : La compagnie EgyptAir dément la découverte de débris 

Sur son compte Twitter, la compagnie aérienne EgyptAir affirme avoir contacté "les autorités concernées" et que celles-ci "ne confirment pas" que des débris de l'A320 ont été repérés en Méditerranée. 

16h30 :  la réunion des sociaux-démocrates prévue à Rome avec Hollande et Renzi reportée

En solidarité avec les 66 victimes du crash, l'Elysée annonce que la réunion des sociaux-démocrates prévue vendredi à Rome en présence notamment de François Hollande et Mattéo Renzi est reportée sine die. 

15h30 : Un homme d'affaires franco-égyptien embarque à bord du Paris-Le Caire : le contraire serait "donner raison aux terroristes" 

Sameer, un homme d'affaires franco-égyptien rencontré par France Info, a embarqué jeudi après-midi dans le vol EgyptAir qui relie Paris-Roissy au Caire. "Pour moi, c'est une guerre contre la vie. L'Egypte c'est mon pays, je l'aime. Il faut se battre sinon ils (les terroristes) gagnent" explique-t-il. 

"Il faut se mettre ensemble et se battre contre les intégristes, pas faire semblant" Sameer, un homme d'affaires franco-égyptien qui a décollé pour Le Caire dans un vol Egypt-Air. Il répond à Guillaume Battin pour France Info.
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►►Disparition du vol MS804 : ce que l'on sait

15h15 : des objets repérés au large de la Crète

Le ministère de la Défense grec a annoncé jeudi après-midi avoir repéré deux objets dans le sud-est de la mer Egée, douze heures après la disparition d'un avion d'EgyptAir au-dessus de la Méditerranée. Les deux débris, longitudinaux, dont l'un est de couleur orange, pourraient être des gilets de sauvetage, a indiqué Angélique Kourounis, correspondante de France Info à Athènes. L'information a été annoncée sur la chaîne de télévision publique grecque et le ministère de la Défense l'a confirmée. Les avions et navires présents dans la zone se dirigent vers l'endroit précis où ont été localisés les objets repérés.  

15h02 : le timing des opérations grecques

Le signal d'alerte a été donné à 2h37 (heure de Paris et du Caire) dans la nuit de mercredi à jeudi et les forces de sauvetage du ministère de la Défense se sont immédiatement mobilisées, a indiqué Angélique Kourounis, la correspondante de France Info à Athènes. Trois avions militaires grecs C130 ont reçu l'ordre de décoller dès 2h41.

14h48 : minute de silence au Sénat

A Paris, les sénateurs ont observé une muinute de silence à la mémoire des 66 personnes à bord de l'avion disparu.  "Toute la lumière doit être faite sur les causes de ce drame" , avait déclaré auparavant le socialiste Jean-Pierre Caffet, qui préside la séance ce jeudi. 

14h25 : un sous-marin en alerte

Selon le ministère grec de la Défense, un sous-marin est en alerte, au cas où son aide serait requise. Il se trouve à 100 milles marins (environ 180 km) de la zone de recherche. Le ministère de la Marine marchande a également envoyé une frégate sur les lieux en plus des moyens aériens.

Les opérations sont coordonnées depuis Le Caire, en coopération avec des équipes grecques, françaises et américaines.

14h03 : précisions sur "la dernière image" de l'avion

Angélique Kourounis, correspondante de France Info à Athènes, donne des détails sur les déclarations du ministre grec de la Défense. L'avion, a expliqué le ministre Panos Kammenos, a opéré "un virage à gauche de 90 degrés, puis à droite de 360 degrés alors qu'il se trouvait à 37.000 pieds" . L'appareil a chuté de 15.000 pieds. La dernière image sur les radars le situe à 10.000 pieds dans l'espace aérien égyptien a ajouté le ministre. 

Les données du ministère grec de la Défense sur la disparition du vol MS804 : un reportage d'Angélique Kourounis
--'--
--'--
13h46 : des billets gratuits vers l'Egypte pour les proches des victimes

Le ministre égyptien de l'Aviation civile Cherif Fathy annonce ce jeudi que des billets gratuits sont mis à disposition des familles de victimes qui voudraient se rendre en Egypte.

13h45 : aucune trace de l'avion 

Pour le moment les recherches sont vaines. Selon le ministre égyptien de l'Aviation civile, Cherif Fathy, "aucun débris pour l'heure n'a été retrouvé".

12h57 : Egyptair rouvre son comptoir

Le comptoir EgyptAir dans le hall 1 de l'aéroport de Roissy a rouvert ce midi, a indiqué Guillaume Battin, journaliste de France Info. D'autres vols de la compagnie sont prévus jeudi après-midi, dont le MS800 vers Le Caire, qui doit décoller à 15h45.

12h56 : la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes attendue à Roissy

12h55 : deux virages avant la chute

Selon le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, l'avion, avant de disparaître, a changé plusieurs fois de trajectoires et de manière soudaine. L'avion a chuté en faisant deux virages brutaux, l'un à gauche, l'autre à droite. Le ministre a précisé que les recherches n'ont, pour le moment, rien donné. 

12h22 : ouverture d'une enquête 

Le parquet de Paris annonce l'ouverture d'une enquête en flagrance après la disparition du vol d'EgyptAir. Les investigations sont confiées à la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN).

12h21 : "L'avion s'est abîmé, s'est perdu" 

François Hollande a déclaré ce jeudi que "l'avion s'est abimé, s'est perdu".

Le chef de l'Etat a ajouté qu'"aucune hypothèse n'est écartée et aucune privilégiée" pour expliquer la disparition brutale de l'avion. "Nous avons le devoir de tout savoir sur les causes" a précisé le président de la République.

François Hollande : "Nos informations confirment hélas que l'avion s'est abimé"

11h45 : "des familles souhaitent se rendre au Caire"

Selon Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères, un accueil a été réservé aux familles à Roissy, dans un hôtel. "D'autres personnes souhaitent se rendre au Caire" a ajouté le ministre, qui précise que "la compagnie EgyptAir met à leur disposition des places dès cet après-midi" .

11h40 : "Nous devons être prudents avant d'émettre des hypothèses

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, arrivé à Roissy vers 10h30 a appelé à la prudence sur les causes de la disparition de l'avion qui restent inconnues.

JMA
--'--
--'--

11h20 : des navires se déroutent vers la zone supposée du crash

De nombreux bateaux se trouvant ce jeudi matin en Méditerranée, dont huit navires marchands, ont pris la direction de la zone supposée de la chute de l'avion disparu, à environ 240 km au sud-est de l'île grecque de Karpathos selon le site internet spécialisé Marine Traffic.

11h05 : le directeur de Procter & Gamble d’Amiens parmi les disparus

Selon France Bleu Picardie, le directeur de Procter & Gamble sur la zone industrielle nord d'Amiens, Ahmed Helal, se trouvait à bord de l'avion d’EgyptAir qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi. La nouvelle a été annoncée aux salariés de l’entreprise dans la matinée. Le directeur d'une quarantaine d’années, d’origine égyptienne, gérait, depuis juin 2014, le site qui fabrique des détergents et emploie un millier de salariés.

11h03 : Jean-Marc Ayrault et Alain Vidalies à Roissy

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, sont arrivés à Roissy, où une cellule de crise a été ouverte afin d'accueillir les proches des passagers du vol MS804 disparu cette nuit.

10h55 : cellule de crise au Caire 

A l'aéroport du Caire où un accueil est organisé pour les familles et les proches, des médecins, des psychologues et des traducteurs se relaient explique François Hume-Ferkatadji, le correspondant de France Info en Egypte. Auparavant, la compagnie EgyptAir avait précisé que sept nationalités au moins étaient représentées parmi les passagers. 

10h30 : précisions sur l'appareil disparu 

Sur son compte Facebook, Airbus, le constructeur de l'A320 d'EgyptAir, précise que l'appareil avait cumulé 48.000 heures de vol, depuis sa mise en service en novembre 2003. Airbus précise par ailleurs que le groupe "se tient prêt à fournir toute l'assistance technique nécessaire" au Bureau Enquête Analyse (BEA) ainsi qu'aux autorités chargées de l'enquête. 

10h15 : dernier contact dans l'espace aérien grec

Les autorités grecques indiquent que le contact avec l'avion d'EgyptAir a été perdu quelques minutes après que l'avion a quitté l'espace aérien grec. Il pourrait s'être écrasé au large de l'île grecque de Karpathos, selon une source de l'aviation civile grecque. Mais les autorités ne le confirment pas. 

10h00 : dernière localisation de l'avion de la compagnie EgyptAir disparu la nuit dernière en mer Méditerranée. 

9h47 : coordination entre la France et l'Egypte

9h25 : toutes les hypothèses ouvertes

Sur France Info,  Pierre Condom, expert en aéronautique, explique que "si c'est une explosion, la répartition des débris est très importante et on a une multitude de morceaux qui sont très difficiles à reconstituer. S'il n'y a pas eu d'explosion, alors l'avion arrive presque entier au sol et on a une épave très complète." 

9h17 : "Les familles commencent à appeler"

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, estime que la priorité est d'"informer les familles" . Elles "commencent à appeler et sont accueillies dans un hôtel à Roissy" a précisé le ministre ajoutant qu'un accueil est aussi organisé au Caire, où l'avion devait atterrir.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, estime que la priorité est d'"informer les familles"
--'--
--'--

9h16 : le Premier ministre égyptien est arrivé au centre de crise

Le Premier ministre égyptien Sherif Isamel est arrivé un peu avant 9h (heure française) au centre de crise installé ce jeudi matin dans l'aéroport du Caire. Le ministre de l'Aviation civile est également arrivé au centre de crise, écourtant un voyage à Jeddah, en Arabie saoudite, toujours d'après EgyptAir.

9h15 : "La priorité c'est d'accompagner les familles"

Après la disparition de l'avion d'EgyptAir, une réunion de crise s'est tenue ce matin à l'Elysée autour de François Hollande : Manuel Valls, Jean Marc Ayrault, Bernard Cazeneuve, Jean Yves le Drian, Ségolène Royal et Alain Vidalies ont participé à cette réunion. Le secrétaire d'Etat aux Transports s'est brièvement exprimé à l'issue de ce conseil restreint. Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports a estimé que les priorités consistaient "à accompagner les familles" et de "participer aux recherches aux côtés des autorités égyptiennes, avec tous les moyens dont nous disposons".

"La priorité c'est d'accompagner les familles" : Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports
--'--
--'--
 

9h12 : infos contradictoires sur l'appel de détresse

Selon l'armée égyptienne, "aucun message de détresse" n'a été émis par l'avion, contrairement à ce que la compagnie EgyptAir avait annoncé précédemment.

9h10 : confirmations du Quai d'Orsay

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, confirme la présence de quinze Français à bord de l'avion EgyptAir disparu dans la nuit de mercredi à jeudi

8h46 : recherches en Méditerranée

"Les armées égyptiennes et grecques effectuent actuellement des recherches en mer", a précisé François Hume-Ferkatadji, le correspondant de France Info en Egypte.

8h45 : signal de détresse

"La compagnie aérienne EgyptAir indique qu'un signal de détresse a été émis par l'avion qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi, mais elle ne donne aucun détail", a indiqué François Hume-Ferkatadji, le correspondant de France Info en Egypte. "La présidence égyptienne a confirmé que les présidents égyptien et français se sont parlés au téléphone ce matin et ont évoqué une coordination et une coopération étroites pour établir les circonstances de la disparition de l'avion", a expliqué François Hume-Ferkatadji. 

8h40 : précisions sur les cellules de crise ouvertes à Roissy

Deux cellules de crise ont été mises en place ce jeudi matin à l'aéroport de Roissy : une cellule technique, dans une annexe de l'aéroport, ainsi qu'une cellule d'accueil pour les familles, dans un hôtel proche de l'aéroport d'où a décollé l'avion d'EgyptAir. 

Le personnel de l'aéroport assure que "toutes les procédures habituelles, normales, au moment du décollage de l'avion hier soir, étaient normales" , a expliqué Mathilde Lemaire sur France Info.

8h30 : réunion à l'Elysée

8h26 : un appel de détresse

Contrairement à ce qu'elle avait laissé entendre dans la nuit, la compagnie EgyptAir précise à présent que l'avion a émis "un signal de détresse", quelques minutes avant sa disparition. Le message aurait été repéré moins de dix minutes avant la disparition de l'avion des écrans radars.

8h04 : annonce d'une réunion à l'Elysée

François Hollande, présidera ce jeudi à 8h30 une réunion interministérielle sur la disparition de l'Airbus A320 de la compagnie EgyptAir. Le Premier ministre, Manuel Valls ainsi que les ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l'Intérieur seront présents. Egalement Ségolène Royal, ministre de l'Environnement qui supervise le secteur des Transports, et Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports. 

7h50 : François Hollande s'entretient avec le président égyptien

Selon un communiqué de l'Elysée, François Hollande s'est entretenu avec le président égyptien Sissi de la disparition du vol MS804. Ils ont convenus de coopérer étroitement pour établir le plus vite possible les circonstances de cette disparition", a indiqué le communiqué de presse de l'Elysée.

7h45 : "La France prête à participer aux recherches" 

​Le Premier ministre Manuel Valls a déclaré, sur RTL, que "la France est prête à participer aux recherches si l’Égypte le souhaite" . Il a ajouté qu"il faut être prudent" et que "François Hollande doit avoir son homologue égyptien au téléphone".

7h42 : "Au départ de Roissy, l'hypothèse d'une bombe à bord est beaucoup plus difficile"

Gérard Feldzer, consultant aéronautique de France Info, a expliqué qu'"au départ de Roissy, l'hypothèse d'une bombe à bord est beaucoup plus difficile mais pas impossible". "On ne peut pas non plus exclure une bombe posée lors d'une escale précédente" , a-t-il précisé. L'appareil était probablement "à l'amorce de la descente, encore en altitude de croisière à environ 11.000 mètres", selon notre spécialiste.

Gérard Feldzer a assuré qu'il fallait trouver un moyen de "transmettre les données des boîtes noires en temps réel" pour connaître immédiatement les éventuels problèmes des appareils.

7h41 : les nationalités divulguées par la compagnie 

Selon le compte Twitter de la compagnie égyptienne, l’A320 transporte 56 passagers dont trois enfants ainsi que trois membres de la sécurité de la compagnie et sept membres d’équipage. Quinze passagers sont de nationalité française. Le Quai d'Orsay ne confirme pas cette information.

7h30 : ouverture des cellules de crise

Une cellule de crise a été mise en place à l’aéroport Roissy/Charles-de-Gaulle au terminal 1 ce jeudi matin.

La société Aéroport de Paris a communiqué un numéro d'appel réservé aux familles et aux proches des passagers embarqués sur le vol MS804.

De son côté, la compagnie Egyptair a annoncé dans le même temps la mise en place de deux numéros d'appel pour les proches des disparus du vol MS804. Le 080077770000 localement et un numéro pour les appels extérieurs à l'Egypte.

7h05 : recherches lancées

La compagnie a précisé que des recherches sont lancées en Méditerranée avec l'appui d'avions et de bateaux. Aucune hypothèse n'a pour le moment été évoquée pour expliquer la disparition de l'appareil.

5h20 : annonce de la disparition du vol MS804

Selon les tweets de la compagnie aérienne, l'appareil a disparu vers 2h45 (heure locale), peu de temps après avoir pénétré dans l’espace aérien égyptien, à une altitude de 37.000 pieds.

 

■ L'appareil parti de Paris mercredi soir transportait 66 personnes dont quinze Français parmi les 56 passagers.

■ L'Airbus A320 devait arriver au Caire vers 3h15 du matin ce jeudi mais il a disparu une vingtaine de minutes avant son arrivée au Caire.

■ ADP (Aéroports de Paris) a ouvert un numéro de téléphone exceptionnel à destination des familles et des proches : 01 48 64 59 59. Un numéro est aussi prévu par le ministère des Affaires étrangères : 01.43.17.55.95.