Le pape renforce les sanctions pénales contre la pédophilie au Vatican

Le pape François a signé un décret, jeudi, qui durcit les peines contre les abus commis sur des mineurs.

Le pape François, le 29 juin 2013, lors d\'une messe à la basilique Saint-Pierre, au Vatican.
Le pape François, le 29 juin 2013, lors d'une messe à la basilique Saint-Pierre, au Vatican. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

Le pape François a signé, jeudi 11 juillet, un décret qui durcit les sanctions pénales contre tout abus contre des mineurs au Saint-Siège et dans la Curie, le gouvernement du Vatican. Le texte prévoit "une définition plus large de la catégorie des délits contre les mineurs", comprenant notamment les actes sexuels avec des mineurs, la prostitution et la détention de matériel pédopornographique.

Ce texte introduit aussi dans les lois vaticanes le délit de torture et abolit la peine de prison à perpétuité, qui sera remplacée par 30 voire 35 ans de réclusion. Plus largement, le motu proprio porte sur l'introduction de conventions internationales dans la législation du Vatican et l'adoption de mesures de coopération judiciaire avec les autres Etats. Toutes ces normes entreront en vigueur à partir du 1er septembre.

En avril dernier, le pape François avait demandé d'agir "avec détermination" contre les sévices sexuels commis par des membres du clergé. C'était la première fois que le pape argentin s'exprimait publiquement et directement sur ces sévices subis pendant des décennies par des dizaines de milliers d'enfants.