Terrorisme : la mort de leur chef signe-t-elle la fin d'Al-Qaïda ?

Publié
Terrorisme : la mort de leur chef signe-t-elle la fin d'Al-Qaïda ?
France 2
Article rédigé par
B.Delombre, A.Bard, B.Thomas, J.Boulesteix Montage : H.Horoks - France 2
France Télévisions

Alors que le chef de l’organisation est mort, Al-Qaïda peut-elle envisager de survivre ? On fait le point.

Ayman al-Zawahiri a été l’un des compagnons de route d’Oussama Ben Laden, avant de devenir son successeur à la tête d’Al Qaïda. Il a été tué dans sa maison de Kaboul, dimanche 31 juillet 2022. Né en Égypte, il était passé par le Soudan et le Pakistan. C’était un vétéran du djihadisme international. Il était devenu, par la suite, l’idéologue d’Al Qaïda. Il a également supervisé les attentats du 11 septembre 2001. Ayman al-Zawahiri a pris la suite d’Oussama Ben Laden à sa mort, en 2011.

Sa cible a toujours été l'Occident

Sa cible a toujours été l’Occident. Que va donc devenir le mouvement désormais ? Le groupe terroriste est surtout présent au Sahel, en Somalie et au Yémen, mais depuis plusieurs années, l’organisation est en perte de vitesse, concurrencée par l’État islamique. La mort du chef pourrait donc encore affaiblir Al-Qaïda. Dans un communiqué publié mardi 2 août, les Talibans dénoncent quant à eux une violation du droit international des États-Unis. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.