Trump opposé à l'armée européenne défendue par Macron

L'idée d'une armée européenne soutenue par Emmanuel Macron et Angela Merkel révulse Donald Trump, qui l'a fait savoir par de violents tweets mardi 13 novembre.

Voir la vidéo
France 3

La visite de Donald Trump le week-end du 11 novembre en France, ne s’est pas très bien passée. Il a très mal reçu le discours d'Emmanuel Macron sur les nationalismes qui lui était, entre autres, destiné. Et il a annulé une visite dans un cimetière américain, officiellement pour cause de pluie, ce qui fait polémique aux États-Unis. Tout le monde lui tombe dessus, y compris des républicains. La presse ne comprend pas ce qu'il est allé faire en Europe. Les moqueries fusent.

Trump paradoxal

Sous le feu des attaques, Donald Trump a peut-être voulu distraire l'attention et satisfaire son électorat de base en s'en prenant à Emmanuel Macron. Enfin, il y a une contradiction dans la doctrine de Trump autour de cette armée européenne. D'un côté, l'administration Trump veut que l'Union européenne prenne son autonomie, paie davantage pour son armée afin de se désengager. Et quand elle le fait, Trump est mécontent, conclut en direct de Washington, Loïc de La Mornais, le correspondant de France 3 aux États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump, le 11 novembre 2018 à Paris.
Le président américain Donald Trump, le 11 novembre 2018 à Paris. (Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP)