TikTok va déposer plainte contre le gouvernement américain qui l'accuse d'espionnage

Sans preuve tangible, Donald Trump reproche depuis des mois à la plateforme de partage de vidéos de détourner les données des utilisateurs américains au profit de Pékin.

Les bureaux de Tik Tok à Los Angeles (Etats-Unis), le 23 août 2020.
Les bureaux de Tik Tok à Los Angeles (Etats-Unis), le 23 août 2020. (MAXPP)

L'application chinoise de partage de vidéos TikTok a confirmé qu'elle allait déposer plainte contre le gouvernement américain, lundi 24 août, après un décret de Donald Trump, qui l'accuse d'espionnage pour le compte de Pékin. Le président américain entend interdire sous peu toute transaction de TikTok avec des partenaires américains. "Nous sommes totalement en désaccord avec la position de l'administration selon laquelle TikTok est une menace pour la sécurité nationale", justifie la société dans un post de blog.

>> Etats-Unis : on vous explique pourquoi Donald Trump est parti en guerre contre TikTok

"Avec ce décret menaçant d'interdire nos opérations américaines – éliminant au passage la création de 10 000 emplois américains et nuisant irrémédiablement aux millions d'Américains qui se tournent vers cette application pour se divertir et tirer un moyen de subsistance particulièrement vital pendant la pandémie – nous n'avons tout simplement pas le choix", ajoute TikTok.

Sans preuve tangible, le président américain reproche depuis des mois à la plateforme de partage de vidéos de siphonner les données des utilisateurs américains au profit de Pékin. Début août, il a interdit à l'application toute transaction avec des partenaires américains sous les 45 jours. Les décrets ne précisent pas les conséquences pratiques. Cette interdiction pourrait obliger Google et Apple à retirer les deux réseaux de leurs magasins d'applis, empêchant, de fait, de les utiliser aux Etats-Unis.