Sommet du G7 : la volte-face de Donald Trump

Hier, samedi 9 juin, Donald Trump quittait le sommet du G7 après avoir validé le communiqué final. Quelques heures plus tard, à bord de Air Force One, le président américain revient sur sa décision via un tweet. Une déclaration du Premier ministre canadien serait en cause.

Voir la vidéo
France 2

Quand Donald Trump quitte le Canada hier, samedi 9 juin, le communiqué final du G7 est validé. Les États-Unis ont signé. Avant de partir, le président américain se laisse même aller aux compliments. Mais quelques heures plus tard, coup de théâtre : en plein vol pour Singapour, Donald Trump se fend d'un tweet sans équivoque : "J'ai demandé à nos représentants américains de retirer le soutien au communiqué".

Un sommet qui n'aura rien changé aux divergences

Alors que le Donald Trump était déjà parti, le Premier ministre canadien a donné une conférence de presse. Il a menacé les États-Unis de nouvelles taxes, en réponse aux droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium. "Nous sommes fermes, nous sommes polis, mais nous n'allons pas nous laisser bousculer par d'autres en tant que Canadiens", a déclaré Justin Trudeau. Le Président des États-Unis a réagi en qualifiant ce dernier de "très malhonnête et faible". Le sommet aura été tendu entre Donald Trump et ses partenaires et n'aura rien réglé des divergences profondes entre ses membres.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande Angela Merkel s\'adresse au président américain Donald Trump durant les négociations du G7, à La Malbaie, au Québec, à l\'est du Canada, le 9 juin 2018.
La chancelière allemande Angela Merkel s'adresse au président américain Donald Trump durant les négociations du G7, à La Malbaie, au Québec, à l'est du Canada, le 9 juin 2018. (JESCO DENZEL / BUNDESREGIERUNG)