Affaire russe : Donald Trump est "très désireux" de parler au procureur, selon son avocat

Le président américain a toujours démenti toute collusion avec la Russie pour faire pencher la balance en sa faveur pendant la présidentielle de 2016.

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche, le 17 janvier 2017 à Washington.
Le président des Etats-Unis, Donald Trump, dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche, le 17 janvier 2017 à Washington. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

Donald Trump a "très envie" de répondre aux questions du procureur spécial Robert Mueller, chargé de l'enquête sur une possible collusion entre son équipe de campagne et la Russie. L'avocat du chef de l'Etat américain, Ty Cobb, l'a déclaré lors d'un entretien à la chaîne de télévision CBS, dont des extraits ont été diffusés jeudi 18 janvier.

Le président des Etats-Unis est "très désireux de s'asseoir et apporter toutes les réponses possibles aux questions que le procureur spécial" pourrait lui poser, selon son avocat. "Il a très envie d'expliquer au procureur spécial... de dire ce qui est nécessaire pour que cette enquête puisse être bouclée."

"Chasse aux sorcières"

Il y a une semaine, lors d'un point de presse, Donald Trump lui-même avait pourtant jugé "improbable qu'il y ait même un entretien" avec l'ancien directeur du FBI, nommé procureur spécial, pour tenter de faire la lumière sur d'éventuels liens entre la campagne du milliardaire new-yorkais et le pouvoir russe.

Le républicain a toujours démenti avec véhémence toute collusion avec la Russie pour faire pencher la balance en sa faveur pendant la présidentielle de 2016. Et il a souvent dénoncé l'enquête comme une "chasse aux sorcières".

L'enquête de Robert Mueller a déjà débouché sur l'inculpation de l'ancien directeur de campagne de  Donald Trump, Paul Manafort, et la promesse de Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, de coopérer.