États-Unis : tentative de putsch anti-Trump à la convention républicaine

Donald Trump a fait une entrée digne d'une rock star au premier jour de la convention du parti républicain à Cleveland (Ohio). Une intronisation perturbée par les anti-Trump du parti.

France 2

Première journée, première bronca dans la salle de la convention du parti républicain à Cleveland (Ohio). Elle vient de plusieurs délégués anti-Trump. Ils tentent un coup de force. Face à la tournure des événements, l'un d'eux jette son accréditation par terre.

Le représentant du parti doit faire approuver un point de procédure à l'applaudimètre. Mais que ce soit pour le "oui" ou pour le "non", l'applaudimètre est identique. La situation est tellement confuse que le représentant quitte la scène. "Je n'ai jamais vu le pupitre abandonné comme cela", affirme Mike Lee, délégué de l'Utah.

Trump fait fi de la tradition

En fin de séance, les esprits finissent pas se calmer. Les anti-Trump perdent la partie. Le vote ne sera pas remis en cause. Donald Trump apparaît sur scène, façon rock star. Il rompt avec la tradition. Jamais un candidat n'était apparu avant le vote. Cette première journée démontre à quel point la partie est loin d'être gagnée pour le milliardaire. Si le vote d'investiture ne devrait pas poser de problèmes, le parti républicain, lui, reste plus que jamais divisé à quelques mois de la présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT