Cet article date de plus de cinq ans.

Etats-Unis : l’administration Trump utilise des tests ADN pour réunir d'urgence les familles de migrants séparées

L'objectif est de permettre aux mineurs de retrouver au plus vite leur famille. Mais cet aveu du gouvernement américain provoque l'indignation de certaines organisations de défense des migrants.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Donald Trump lors de la fête nationale américaine, le 4 juillet 2018, à Washington, aux Etats-Unis.  (YURI GRIPAS / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)

Une nouvelle polémique. L'administration de Donald Trump a admis, jeudi 5 juillet, l'utilisation de tests ADN pour réunir jusqu'à 3 000 mineurs migrants avec leurs parents sans-papiers. Il s'agit d'un nouvel épisode controversé dans l'affaire de ces séparations ordonnées au nom d'une politique de "tolérance zéro" sur l'immigration.

Les autorités sont engagées dans un contre-la-montre pour rendre "environ 100 enfants de moins de cinq ans" à leurs parents d'ici mardi, a indiqué le ministre de la Santé, Alex Azar. Les autres mineurs doivent retrouver leurs familles d'ici le 26 juillet. Les familles seront rassemblées en centre de rétention si les parents y sont toujours retenus.

Nous conduisons des tests ADN pour confirmer les liens de parenté rapidement et rigoureusement.

Alex Azar

AFP

"Une nouvelle preuve de l'incompétence de l'administration"

"Cela pourrait permettre au gouvernement de surveiller ces enfants pendant le restant de leurs jours", s'est indigné la directrice de communication de l'organisation Raices, Jennifer K. Falcon, dans un communiqué. "C'est une nouvelle preuve de l'incompétence de l'administration et une admission de culpabilité (...) Ils n'ont jamais recensé correctement les parents et enfants."

L'Amérique vit depuis des semaines au rythme de témoignages poignants de familles séparées qui ont indigné l'opinion publique. Face au tollé, Donald Trump a mis fin par décret le 20 juin aux séparations. Mais il appelle maintenant le Congrès à réformer les lois sur l'immigration. Au total, quelque 11 800 mineurs migrants sont actuellement retenus par les autorités américaines, mais 80% d'entre eux sont des adolescents arrivés seuls, selon Alex Azar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.