États-Unis : la grossièreté de Donald Trump suscite un tollé

Le président américain dément avoir tenu des propos racistes sur les pays africains. Le groupe africain à L'ONU réclame des excuses. 

Cette vidéo n'est plus disponible

Ironie de l'histoire : hier, Donald Trump, entouré de la communauté noire, célèbre la mémoire de Martin Luther King, l'homme qui, il y a 50 ans, s'est élevé contre le racisme. Applaudissements de circonstance alors même qu'un vent d'indignation continue de souffler après ses propos jugés racistes sur ces "pays de merde". Les questions des journalistes, Donald Trump préfère les ignorer : "Monsieur le Président, est-ce que vous voulez demander pardon après ce que vous avez dit hier ?"

"Ce ne sont pas les mots utilisés"

C'est sur Twitter, comme d'habitude, qu'il tente de se justifier : "Le langage que j'ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés". La communauté haïtienne, particulièrement nombreuse aux États-Unis, est particulièrement remontée, alors qu'elle commémore dans la douleur le 8e anniversaire d'un tremblement de terre qui avait fait plus de 230 000 morts.   


Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 45e président des États-Unis.
Donald Trump, le 45e président des États-Unis. (SAUL LOEB / AFP)