Désintox. Non, la séparation des parents et des enfants migrants à la frontière du Mexique n'est pas du fait des démocrates

Aux Etats-Unis, depuis le mois d'avril, plus de 2 300 mineurs ont été séparés de leur famille à la frontière avec le Mexique. Mais à en croire Donald Trump : c'est la faute des démocrates.

Interrogé par un journaliste lors d'un point presse (non filmé), le président américain Donald Trump a assuré qu'il « détestait » l'idée que « les enfants soient séparés » et a demandé aux démocrates de « changer leur loi ». Précisant même que « Les démocrates ont forcé cette loi ». Pourtant, C’est totalement faux : aucune « loi démocrate » ne prévoit la séparation des enfants de leurs parents à la frontière.

La situation actuelle résulte en fait d’une décision prise en avril par l'administration Trump de poursuivre pour délit pénal tous les migrants qui traverseraient la frontière illégalement, y compris les familles avec enfants. Ces mêmes migrants sont donc désormais placés en détention, en attente de leur jugement. Or, selon un règlement judiciaire de 1997, aux Etats-Unis, les enfants ne peuvent être détenus plus de 20 jours. Et comme Donald Trump refuse de libérer les familles entières contrairement aux précédentes administrations, seuls les enfants sont libérés et du même coup séparés de leur famille.  Face à la polémique internationale, Donald Trump a finalement signé le 20 juin un décret présidentiel pour « garder les familles ensemble, tout en étant sûr de garder une frontière forte ». Mais le décret en question reste vague sur les moyens mis en œuvre pour y parvenir.

Et il ne donne aucune piste pour régler la situation des familles d’ores et déjà séparées.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/DesintoxLiberation/
Sur Twitter : https://twitter.com/Artedesintox
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Aux Etats-Unis, depuis le mois d\'avril, plus de 2 300 mineurs ont été séparés de leur famille à la frontière avec le Mexique. Mais à en croire Donald Trump : c\'est la faute des démocrates.
Aux Etats-Unis, depuis le mois d'avril, plus de 2 300 mineurs ont été séparés de leur famille à la frontière avec le Mexique. Mais à en croire Donald Trump : c'est la faute des démocrates. (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)