Mort de George Floyd : Trump annonce vouloir désigner la mouvance "Antifa" comme organisation terroriste

Dans une série de tweets, le président américain a également félicité les forces de l'ordre pour être parvenues à contrôler la situation samedi soir à Minneapolis

Le président américain Donald Trump s\'adresse à la presse depuis la base Air Force d\'Andrews, dans le Maryland, le 30 mai 2020.
Le président américain Donald Trump s'adresse à la presse depuis la base Air Force d'Andrews, dans le Maryland, le 30 mai 2020. (MANDEL NGAN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Les Etats-Unis vont inscrire Antifa dans la catégorie des organisations terroristes." C'est ce qu'a tweeté Donald Trump, dimanche 31 mai. Le président américain a attribué ces derniers jours à cette mouvance et à d'autres "extrémistes radicaux" les débordements ayant fait dégénérer en émeutes des manifestations à l'origine pacifiques pour protester contre la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans aux mains de policiers blancs. Dans une série de tweets, le président américain a également félicité les forces de l'ordre pour être parvenues à contrôler la situation samedi soir à Minneapolis. Suivez notre direct.

  Le corps d'un homme a été retrouvé près d'une voiture brûlée tôt dimanche 31 mai au matin à Minneapolis, selon les autorités de la ville secouée par des émeutes depuis la mort en début de semaine d'un Afro-Américain, George Floyd, peu après son interpellation. L'identité de la victime et la cause de la mort n'ont pas été communiquées pour le moment. La zone a été fermée au public et des agents de la police criminelle ont été appelés sur place. Une enquête a été ouverte. Suivez notre direct.

 Le frère de George Floyd déçu de l'appel de Donald Trump. "Il ne m'a même pas donné l'occasion de parler. C'était difficile. J'ai essayé, mais il n'arrêtait pas de me repousser, de me dire 'je ne veux pas entendre ce dont tu parles'." Sur MSNBC, dimanche 31 mai, le frère de George Floyd s'est dit déçu par sa conversation téléphonique avec Donald Trump. "Je lui ai juste dit 'je veux la justice'", a-t-il ajouté. Le président américain a indiqué de son côté avoir présenté ses condoléances à la famille de George Floyd. 

Plusieurs villes américaines ont instauré à leur tour un couvre-feu, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai, pour tenter d'empêcher les manifestations en mémoire de George Floyd de dégénérer. Cela n'a pas empêché des heurts d'éclater avec les policiers. 

Joe Biden condamne les violences. Si "manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité", "mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l'est pas. La violence qui met en danger des vies ne l'est pas", écrit le candidat démocrate à la Maison Blanche dans un communiqué.

George Floyd inhumné dimanche à Houston. Même s'il est né en Caroline du Nord, c'est de cette ville du Texas que l'Afro-Américain de 46 ans était originaire. Il y était connu comme un sportif doué et un artiste hip-hop. Les manifestants y étaient nombreux samedi. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GEORGE_FLOYD

23h07 : Faisons un dernier point sur l'actualité avant de fermer boutique.

• Les Etats-Unis se préparent à une nouvelle nuit de violences après la mort de George Floyd des suites de son arrestation.

En France, il était célèbre pour avoir emballé le Pont-Neuf et s'apprêtait à faire de même pour l'Arc de Triomphe. Le plasticien Christo est mort aujourd'hui à l'âge de 84 ans.

Les deux astronautes envoyés par Space X dans l'espace sont bien arrivés dans la station spatiale internationale après un voyage de 19 heures.

Si on n'a pas le chiffre global de la mortalité, la DGS indique ce soir qu'on compte 31 morts supplémentaires lors des dernières 24 heures à l'hôpital. Le nombre de patients en réanimation continue de baisser (autour de 1 300 patients).

Rendez-vous demain, six heures, pour la suite de ce live.

22h51 : La légende du basket Michael Jordan réagit aux violentes manifestations qui se produisent tous les soirs aux Etats-Unis depuis la mort de George Floyd des suites de son arrestation : "notre voix unie doit permettre de pousser nos dirigeants à changer les lois, sinon, nous utiliserons notre droit de vote pour changer le système."

Une prise de parole d'autant plus remarquée que lors de sa carrière, Jordan s'était montré très prudent avec la chose politique. En témoigne la fameuse phrase, "les Républicains aussi achètent des baskets."

22h11 : @Cyrill Donald Trump n'a pas été très clair là-dessus (forcément, en 140 caractères...) Il semble qu'il vise surtout les gens qui n'habitent pas Minneapolis qui participent aux manifestations et aux pillages, qui représentent environ 20% des participants selon des estimations de la police de l'Etat.

22h08 : Bonsoir Pierre. Pouvez vous nous expliquer ou nous donner des exemples de qui sont ces groupes antifa ou autres groupes semblables considérés désormais comme terroristes aux USA ? Merci à vous

21h51 : William Barr, l'attorney general, l'équivalent du Garde des Sceaux pour les Etats-Unis, a complété l'annonce de Donald Trump sur le classement comme terroriste des mouvements antifa : "Les violences alimentées et menées par les Antifa et d'autres groupes semblables sont du terrorisme national et seront traitées comme telles."

21h40 : Plusieurs grandes entreprises américaines publient sur les réseaux sociaux des communiqués où ils s'engagent à combattre les injustices raciales "qui empoisonnent notre nation et notre monde", comme l'écrit la société de jeux vidéos EA Sports.

20h19 : L'ancien basketteur Kareem Abdul-Jabbar a publié une intéressante tribune dans le Los Angeles Times. Extrait : "Comme vous, je n'aime pas voir des magasins pillés et des immeubles brûler. Mais les Afro-Américains vivent dans un immeuble en flamme depuis des années, s'étouffant de la fumée des flammes qui se rapprochent. Le racisme en Amérique, c'est comme la poussière dans l'air, ça a l'air invisible, sauf si le soleil l'éclaire."

20h54 : Donald Trump annonce sur Twitter que les Etats-Unis vont classer comme terroristes les organisations antifascistes, dans le contexte de recrudescence de la violence après la mort de George Floyd des suites de son arrestation.

20h03 : 20 heures, il est temps de faire un point sur l'actualité.

• Les deux astronautes envoyés par Space X dans l'espace sont bien arrivés dans la station spatiale internationale après un voyage de 19 heures.

Si on n'a pas le chiffre global de la mortalité, la DGS indique ce soir qu'on compte 31 morts supplémentaires lors des dernières 24 heures à l'hôpital. Le nombre de patients en réanimation continue de baisser (autour de 1 300 patients).

L'appli StopCovid sera finalement disponible mardi sur les smartphones, annonce le secrétaire d'Etat, Cédric O.

La situation demeure très tendue après une nuit de manifestations violentes aux Etats-Unis. Les manifestants protestent contre la mort de George Floyd après son arrestation par la police.

19h47 : Le milieu anglais Jadon Sancho, l'un des buteurs du match opposant Dortmund à Paderborn a dévoilé un t-shirt réclamant justice pour George Floyd. La journée de Bundesliga a été marquée par plusieurs manifestations de ce genre.

18h06 : 18 heures. Le point sur l'actu franchit la porte du sas de l'info.

• La capsule Dragon s'est arrimée avec succès à la Station spatiale internationale. Prochaine étape, imminente, l'ouverture du sas. A suivre en direct ici.

La situation demeure très tendue après une nuit de manifestations violentes aux Etats-Unis. Les manifestants protestent contre la mort de George Floyd après son arrestation par la police.

• L'appli StopCovid sera finalement disponible mardi sur les smartphones, annonce le secrétaire d'Etat, Cédric O.

• Le président du groupe Renault a assuré qu'il n'avait "aucune intention" de fermer le site de Maubeuge (Nord). De son côté, Bruno Le Maire promet que "les projets d'extension au Maroc, en Roumanie et en Russie n'auront pas lieu".

18h09 : Écoutez Ohio la chanson de Neil Young qui date de 1968 je crois : "Tin soldiers of Nixon are comin" .. Four deads in Ohio




17h52 : Bonjour Pierre. Revoir absolument Mississippi Burning d'Alan Parker. Malheureusement toujours d'actualité. Et merci pour votre super travail, objectif, impartial et toujours informatif, n'en déplaise à certains.

17h52 : La situation tendue aux Etats-Unis vous rappelle d'autres œuvres, certaines parfois datant d'un demi-siècle, ce qui montre que la situation n'a pas forcément beaucoup changé durant ce laps de temps outre-Atlantique.

17h42 : @Bast Je ne sais pas encore si on peut parler de révélations. Hier soir, le site de la police de Minneapolis a été piraté quelques minutes. On pouvait y voir à la place une vidéo où un homme masqué déclarait : "Les officiers qui tuent des gens et commettent d'autres crimes doivent être tenus pour responsables, comme nous tous (...) Ces officiers doivent faire face à des accusations criminelles et l'officier Chauvin en particulier devrait être accusé de meurtre. Malheureusement, nous ne faisons pas confiance à votre organisation corrompue pour rendre la justice et nous exposerons donc vos nombreux crimes au monde. Nous sommes légion. Attendez-nous."

17h41 : Un mot sur les révélations des Anonymous concernant la police américaine ?

17h10 : @NonAceSystème Dans un autre registre, je vous conseille vivement le roman Six jours, de Ryan Gattis, consacré aux règlements de compte des gangs lors des émeutes de Los Angeles en 1992, après le passage à tabac par la police de Rodney King.

17h09 : Bonjour Pierre. Les images des émeutes qui ont lieu aux États-Unis rappellent avec horreur l’ambiance du film Strange Days réalisé par Kathryn Bigelow avec Ralph Fiennes et Angela Bassett en 1995. Triste vision d’une Amérique raciste, punitive et complètement dépassée par son système policier... au delà de l’intrigue avant-gardiste et d’une super BO ! Bonne soirée

17h11 : Bonjour @Auxsherlocksdel'info, effectivement, seul l'employé du magasin qui a appelé la police a mentionné que George Floyd semblait ivre. Les images de son arrestation, sur les caméras de surveillance situées aux abords de cette épicerie, n'en montrent aucun signe. L'homme n'a à aucun moment résisté à son arrestation.

17h02 : Bonjour les superheros de l'info :-) j'ai une question concernant l arrestation de George Floyd. Quand on lit le transcript de l'appel passe au 911 pour dénoncer George Floyd et demander à la police d'intervenir, il est fait mention d un homme très alcolisé et pas en possession de ses moyens. Mais depuis je ne vois aucune mention de cela durant l arrestation de Floyd. Est ce qu il a été prouve que l appel a 911 parlait même bien de Floyd? Merci par avance pour votre aide.

16h50 : @Areyouracist Reconvertissez-vous vite dans le journalisme, et vous verrez ce que c'est de travailler le week-end, en équipe réduite, avec des choix à faire. Hier, nous avons effectivement fait un portrait du policier mis en cause dans la mort de George Floyd, et aujourd'hui, nous avons réalisé un portrait de sa victime. Et le racisme n'a rien à voir là-dedans : il nous a semblé plus urgent de nous intéresser au policier pour éclairer la suite de l'enquête.

16h49 : Bonjour France Info, vous n'avais pas honte de faire un portrait du tueur blanc DEREK CHAUVIN et non de la victime noir GEORGES FLOYD ? Etes vous raciste ? Rattrapez vous et vite.

16h44 : Plusieurs journalistes font état de la violence de la police américaine, manifestement à cran à Minneapolis. Une équipe de journaliste français, pour le groupe TF1, a été victime d'un tir de balle en caoutchouc sur sa voiture, quand un photographe américain reconnu a été violemment interpellé.

16h36 : Bonjour @Icantbreathe. Utiliser le terme "manifestations" est factuel, parler de "soulèvement général" est plus engagé, dans la mesure où s'il y a des villes où les émeutes causent de nombreux dégâts, on n'est pas encore au niveau de protestation contre la guerre du Vietnam par exemple, ou même de façon plus localisée, à ce qui s'est passé lors des émeutes de Los Angeles après le passage à tabac de Rodney King en 1992.

Prenons la ville la plus touchée, Minneapolis. On compte aujourd'hui 170 magasins pillés par les manifestants, ce qui est significatif, mais on ne peut pas encore parler de révolution. Un jugement qu'il faudra peut-être revoir par la suite : le contexte économique (des millions d'Américains ont perdu leur emploi) et sanitaire (on compte plus de 100 000 morts dans le pays) peut contribuer à faire dégénérer la situation.

16h36 : Des manifestations ?? Les états-unis vivent un soulèvement général de la population, des émeutes hyper violentes et vous vous parlez de manifestations ? Vous ne rendez pas compte de la réalité... mauvais travail de journalistes... https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/mort-de-george-floyd/qui-etait-george-floyd-dont-la-mort-apres-une-intervention-policiere-est-a-l-origine-des-manifestations-qui-secouent-les-etats-unis_3989349.html

18h14 : Le monde du sport réagit vivement aux violences qui secouent les Etats-Unis. Si Kylian Mbappé avait tweeté son soutien à ceux qui demandent justice pour George Floyd, l'attaquant français de Mönchengladbach, Marcus Thuram, a lui célébré un but en posant un genou à terre, geste iconique de la lutte des Noirs américains.

16h02 : Il est 16 heures. Nous faisons un point sur l'actu du week-end :

"100% de l'offre" de la SNCF sera commercialisée à partir de la "mi-juin" et la règle d'un siège sur deux occupé est levée, annonce le secrétaire d'Etat aux Transports.


Le président du groupe Renault a assuré qu'il n'avait "aucune intention" de fermer le site de Maubeuge (Nord). De son côté, Bruno Le Maire promet que "les projets d'extension au Maroc, en Roumanie et en Russie n'auront pas lieu".


Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué, cette nuit encore, plusieurs grandes villes des Etats-Unis. Deux voitures de police ont foncé sur la foule à New York. Les réactions politiques se multiplient.


Après le décollage réussi pour la fusée Dragon Crew de Space X hier... l'heure est à l'arrimage avec l'ISS aujourd'hui. L'arrivée des deux astronautes est prévue vers 16h45 (heure française). Suivez-la en direct !

Le parquet de Paris demande que l'animateur Jean-Marc Morandini soit renvoyé devant le tribunal correctionnel pour corruption de mineur, a appris franceinfo de source judiciaire.

• Une voix s’éteint, la grande soprano toulousaine Mady Mesplé est morte à 89 ans.

16h18 : "C'est un débat politique. On est à quelques mois de l'élection présidentielle et il est tout à fait probable que la situation actuelle aura un écho le 3 novembre prochain."

Marie-Cécile Naves, directrice de recherche à l'Iris, l'Institut des relations internationales et stratégiques, spécialiste des Etats-Unis.


16h17 : Les réactions se multiplient aux Etats-Unis et dans le reste du monde après la mort de George Floyd. Sur Twitter, le champion olympique de boxe à Rio, Tony Yoka, a condamné ces actes : "Je ne sais pas quoi dire. Pourquoi ? Qu'est-ce qu'on a fait ? Ça fait des siècles que l'on se retrouve dans cette situation." Kylian Mbappé, l'attaquant du PSG a également demandé justice pour Georges Floyd.

15h40 : "Comme les événements actuels le soulignent de façon spectaculaire, il reste beaucoup à faire tant au niveau du pays que de la Ligue", a estimé Roger Goodell, le patron de la Ligue professionnelle nord-américaine de football américain (NFL). Il s'exprimait sur la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans décédé lundi après son arrestation par la police.

14h43 : Le frère de Georges Floyd, mort après une interpellation violente à Minneapolis, raconte son coup de fil avec Donald Trump : "Ça a été très bref, je n'ai pas pu en placer une, il ne voulait pas m'écouter."

13h57 : Impressionnant déploiement des forces de l'ordre en cours à Minneapolis aux Etats-Unis. Cela fait suite à une nouvelle nuit d'émeutes après la mort de Goerge Floyd.

14h51 : "Pour une fois, 'Don't Do It'... Ne prétendez pas qu'il n'y a pas un problème en Amérique." La marque américaine Nike prend position en détournant son slogan "Just Do It", en référence à la mort de George Floyd à Minneapolis après une arrestation violente.

13h10 : "Je devais venir ici ce soir, raconte Hakim, car je ressemble à toutes ces victimes. Je connais l’histoire de ce pays." C'est la deuxième soir consécutif que les manifestants se donnent rendez-vous devant la Maison Blanche, sous les fenêtres de Donald Trump. Reportage sur place.

12h27 : "Il y a une dimension raciale, puisqu'il s'agit de violences policières, qui visent particulièrement les Africains-américains, c'est le cas depuis un siècle. Mais en effet, les protestataires vont au-delà de la communauté."

Des manifestations parfois violentes ont continué samedi partout dans le pays, après la mort d'un Afro-américain de 46 ans, George Floyd, lors de son interpellation par la police à Minneapolis (Minnesota).

12h00 : Il est midi. Nous faisons un point sur l'actu du week-end :

Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué cette nuit plusieurs grandes villes des Etats-Unis, placées sous couvre-feu pour tenter de calmer la colère qui s'est emparée du pays depuis la mort de George Floyd. Les réactions politiques se multiplient. Suivez notre direct.


Après le décollage réussi pour la fusée Dragon Crew de Space X hier... l'heure est à l'arrimage avec l'ISS aujourd'hui. L'arrivée des deux astronautes est prévue vers 16h45 (heure française).

Le parquet de Paris demande que l'animateur Jean-Marc Morandini soit renvoyé devant le tribunal correctionnel pour corruption de mineur, a appris franceinfo de source judiciaire.

• Une voix s’éteint, la grande soprano toulousaine Mady Mesplé est morte à 89 ans.

11h56 : Donald Trump "excite et joue aussi, semble-t-il, la campagne électorale, en voulant mobiliser une partie de ses supporters au nom de l'ordre", analyse Pap Ndiaye, historien, professeur à Sciences Po Paris, spécialiste des États-Unis et de la condition noire-américaine.

11h46 : "Manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité. C'est une réaction éminemment américaine. Mais mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l'est pas. La violence qui met en danger des vies ne l'est pas."


Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a condamné dimanche les violences qui ont éclaté à travers les Etats-Unis pour protester contre la mort de George Floyd, tout en estimant que les Américains avaient le droit de manifester contre la brutalité policière.

09h37 : A Atlanta, ou à Miami, des véhicules de patrouille de la police ont été brûlés. A Los Angeles, cinq policiers ont été blessés et plusieurs centaines de personnes arrêtées lorsqu'une manifestation pacifique a dégénéré. Partout les manifestants ont dénoncé les bavures policières qui frappent les Noirs de manière disproportionnée.