Mondiaux de gymnastique : Simone Biles entre dans la légende et décroche son 16e titre mondial

La gymnaste américaine a remporté le concours général des championnats du monde de gymnastique pour la cinquième fois, ce jeudi.

Simone Biles lors des Mondiaux de gymnastique à Stuttgart (Allemagne), le 8 octobre 2019.
Simone Biles lors des Mondiaux de gymnastique à Stuttgart (Allemagne), le 8 octobre 2019. (FRANKHOERMANN/SVEN SIMON)

C'est la reine incontestée de la gymnastique. Simone Biles s'est offert son seizième sacre mondial en dominant le concours général pour la cinquième fois, jeudi 10 octobre à Stuttgart, en Allemagne, à moins de dix mois des JO-2020.

A 22 ans, la championne américaine continue d'étoffer sa collection record de couronnes mondiales, et, avec désormais 22 médailles planétaires, n'est plus qu'à une unité du record absolu établi par la légende bélarusse Vitaly Scherbo. Biles a totalisé un score de 58,999. La Chinoise Tang Xijing (56,899) et la Russe Angelina Melnikova (56,399) complètent le podium. La Française Mélanie De Jesus Dos Santos ne se classe que vingtième (53,566).

Les Américaines sacrées en équipe

Mardi, la gymnaste avait déjà porté les Américaines vers un cinquième sacre mondial consécutif en équipe. Avec un total de 172,330, Biles et ses coéquipières ont devancé les Russes, de près de dix points (166,529), et les Italiennes (164,796). 

Dès les qualifications, Simone Biles avait déjà brillé en réalisant deux acrobaties inédites et ultra complexes désormais baptisées de son nom, un double salto avec une triple vrille au sol, et un double salto arrière avec une double vrille en sortie à la poutre.