VIDEO. Figures uniques et palmarès XXL : Simone Biles, la "puce" devenue géante de la gymnastique

A 22 ans, l'Américaine, qui a décroché un 15e titre mondial aux championnats du monde de Stuttgart, continue d'écrire sa légende.

Elle est la reine incontestée de la gymnastique, à seulement 22 ans. L'Américaine Simone Biles est entrée encore un peu plus dans la légende de son sport, mardi 8 octobre, en décrochant un 15e titre lors de l'épreuve par équipes des championnats du monde de Stuttgart, en Allemagne. Cette 21e médaille mondiale la place à seulement deux unités du record absolu détenu par le Biélorusse Vitaly Scherbo.

Sur le long terme, elle dispute la vedette à la Roumaine Nadia Comaneci, autre gymnaste légendaire dans les années 1970, qui a déjà félicité Simone Biles à de nombreuses reprises.

Des figures à son nom

L'Américaine de 22 ans a la particularité d'avoir déjà quatre figures à son nom, sur trois agrès différents : deux figures au sol, une à la poutre et une autre au cheval d'arçons. Voici son triple-double, surnommé "The Biles II". Le mouvement comporte un triple-twisting et un double-flip (autrement dit : un double salto arrière avec trois vrilles).

A la poutre, son mouvement signature est une sortie avec un double-double (double salto, double vrille).

Son mouvement au cheval d'arçons est lui renversant de fluidité, mais aussi de rapidité.

Elle mesure 1,45 m

L'autre particularité de Simone Biles, c'est sa petite taille. Elle est surnommée "la puce" en raison de son 1,45 m mais aussi en raison de la hauteur impressionnante de ses sauts. Toutefois, sa taille ne semble pas la déranger puisqu'elle a pris l'habitude de poser avec des personnalités beaucoup plus grandes qu'elle, comme l'ancien basketteur Shaquille O'Neal, ou encore LeBron James.

Elle a été adoptée par son grand-père

L'enfance de Simone Biles n'a pas été facile. Toxicomane, sa mère biologique était dans l'incapacité de s'occuper de ses quatre enfants. En 2000, les services sociaux contactent son grand-père, Ron Biles, et son épouse, Nellie. Ils décident de prendre en charge les deux plus jeunes enfants, Simone et Adria, respectivement âgées de 3 et 1 an. Ils les ont définitivement adoptées en 2003. Mais Simone Biles a une vision large de la famille : elle considère sa coach Aimee Boorman comme sa "seconde mère adoptive".

La gymnaste américaine Simone Biles, lors des mondiaux de Stuttgart (Allemagne), le 8 octobre 2019.
La gymnaste américaine Simone Biles, lors des mondiaux de Stuttgart (Allemagne), le 8 octobre 2019. (FRANKHOERMANN/ SVEN SIMON / DPA PICTURE-ALLIANCE / AFP)