Les bourses européennes chutent, fragilisées par les mauvais résultats d'Apple

A New York, l'action de la marque à la pomme est tombée jeudi à son plus bas niveau depuis l'été 2017. Le groupe perd environ 65 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Un magasin Apple à Munich, en Allemagne, le 19 septembre 2014.
Un magasin Apple à Munich, en Allemagne, le 19 septembre 2014. (PETER KNEFFEL / DPA / AFP)

Les bourses de Francfort, Londres et Paris ont ouvert en baisse, jeudi 3 janvier, après que la marque Apple a averti d'une baisse de ses prévisions de revenus trimestriels. Dans une lettre aux investisseurs publiée à la clôture de la bourse, mercredi, le patron d'Apple, Tim Cook, a évoqué le renforcement du dollar et la décélération "plus forte que prévu" de l'économie chinoise pour justifier cette révision à la baisse.

Nous pensons que l'environnement économique en Chine a été davantage affecté par la montée des tensions commerciales avec les Etats-Unis.Tim Cook, patron d'Appledans une lettre

Il a ajouté que l'essentiel de la révision à la baisse du chiffre d'affaires était imputable aux ventes d'iPhone, de Mac et d'iPad sur le marché que le groupe appelle "Grande Chine" (la Chine, y compris Taïwan). Ce "rare avertissement (sur ses résultats) provenant d'Apple" est venu s'ajouter "aux inquiétudes concernant le ralentissement de la croissance mondiale, la baisse des bénéfices et les marchés des changes", a aussi observé un responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Le secteur technologique concerné

Jeudi, à l'ouverture de Wall Street, l'action d'Apple s'est effondrée de 8,71% et est tombée à 144,17 dollars, son plus bas niveau depuis l'été 2017. Le groupe perd au passage environ 65 milliards de dollars de capitalisation boursière. Le chiffre d'affaires d'Apple au premier trimestre (de septembre à décembre) devrait ainsi tomber à 84 milliards de dollars au lieu de 91 milliards prévus par les analystes. Ces résultats seront officiellement annoncés le 29 janvier.

Sur le terrain des valeurs, le secteur technologique souffre tout particulièrement de l'avertissement sur le résultat d'Apple. STMicroelectronics perd 3,91% à 11,67 euros, Soitec 3,01% à 51,50 euros, Atos 1,95% à 70,38 euros et Ingenico 0,98%, à 48,58 euros.