Californie : un fournisseur d'électricité accusé de quatre homicides après un feu de forêt

PG&E avait également été mis en cause en 2018 dans l'incendie le plus meurtrier de l'histoire récente de la Californie, qui avait fait 85 morts et détruit 18 000 bâtiments à Paradise. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des voitures détruites par le Zogg Fire à Igo, en Californie (Etats-Unis), le 27 septembre 2020. (ALLISON DINNER / AFP)

Un fournisseur d'électricité californien, dont les installations ont provoqué un feu de forêt ayant fait quatre morts en 2020, va être poursuivi pour homicides, a annoncé la procureure du comté de Shasta vendredi 24 septembre. "Nous disposons de preuves suffisantes pour prouver au-delà de tout doute raisonnable que la société Pacific Gas & Electric (PG&E) est responsable pénalement de l'incendie Zogg Fire ainsi que des morts et destructions qu'il a provoquées", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse. Elle a l'intention de poursuivre PG&E pour 31 chefs d'accusation au total, dont des homicides en lien avec la mort de quatre personnes dans l'incendie, parmi lesquelles un enfant de huit ans.

Le Zogg Fire s'était déclaré le 27 septembre 2020 dans une zone boisée du nord de la Californie. Une enquête des pompiers a établi que le sinistre avait été déclenché par une branche d'arbre étant entrée en contact avec une ligne électrique opérée par PG&E. D'après la procureure de Shasta, la firme avait négligé pendant des années d'élaguer à cet endroit, un comportement qu'elle a qualifié de "négligent et criminel".

PG&E accusée de manquements répétés à l'entretien des lignes

Dans un communiqué réagissant à ces accusations, la société a reconnu les conclusions de l'enquête des pompiers et admis sa responsabilité dans le déclenchement de l'incendie, mais a rejeté toute responsabilité pénale dans ce dossier. "Nous n'avons commis aucun crime", proteste la directrice générale de PG&E. L'entreprise a déjà répondu favorablement à de nombreuses demandes d'indemnisation des victimes du Zogg Fire et "travaille encore à trouver des solutions pour les demandes restantes", a-t-elle ajouté.

Basée à San Francisco, PG&E fournit en électricité cinq millions de clients dans le nord et le centre de la Californie. La société est depuis des années accusée de faire passer les profits et ses actionnaires avant la sécurité du public, avec des installations désuètes et des manquements répétés à l'entretien de ses lignes à haute tension aériennes. Une ligne de PG&E avait notamment déclenché en 2018 l'incendie le plus meurtrier de l'histoire récente de la Californie, qui avait fait 85 morts et détruit 18 000 bâtiments dans la petite ville de Paradise. Cette tragédie a abouti à la mise en faillite du groupe, contraint de payer des dizaines de millions de dollars de dommages et intérêts. Il a en outre plaidé coupable de 84 homicides involontaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Californie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.