Cet article date de plus d'un an.

États-Unis : la statue de David crée la polémique dans une école

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
États-Unis : la statue de David crée la polémique dans une école
Article rédigé par France 3 - M. Buisson C. Apiou
France Télévisions
France 3
Aux États-Unis, une enseignante a été licenciée après avoir montré la statue de David, réalisée par Michel-Ange, à ses élèves de 11 et 12 ans. Cette décision fait grandement réagir à Florence en Italie, où la célèbre statue est exposée.

C’est une icône de la Renaissance. Un David, dans le plus simple appareil, sculpté par Michel-Ange. Cependant, serait-il trop dénudé pour certains Américains ? Dans une école de Floride, état républicain des États-Unis, une enseignante a été poussée à la démission pour avoir montré une photo de la statue à ses élèves de onze ans. Certains se seraient sentis mal à l’aise. Trois parents se sont plaints. "Le problème, c’est que les parents n’ont pas été informés à l’avance. Pour un sujet délicat comme [celui-ci], il aurait fallu les prévenir, comme on le fait d’habitude", assure Barney Bishop, le président du conseil de l’école. 

"Distinguer la nudité de la pornographie"

À Florence, dans la galerie de l’Académie, la polémique semble choquer les touristes, même les Anglo-saxons. "Cette statue fait partie de notre histoire. Je ne comprends pas qu’on puisse dire que c’est de la pornographie", indique une jeune femme. Un homme complète : "Je suis tellement désolé pour les enfants qui n’ont pas pu le voir." Cecilie Hollberg, directrice du musée de l’Académie, estime qu’il "faut distinguer la nudité de la pornographie".  Au XVIe siècle, déjà, la nudité de David faisait scandale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.