Au Mexique, les mineurs coincés sous terre dans une mine inondée sont mis en danger par la brusque montée des eaux

Plusieurs centaines de personnes participent aux secours, notamment avec un drone sous-marin, pour sauver les dix mineurs dont les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secouristes participent aux opérations pour extraire les dix mineurs piégés dans une mine de charbon inondée depuis le 3 août, à Agujita, dans l'Etat de Coahuila, au nord du Mexique, le 13 août 2022.  (PEDRO PARDO / AFP)

Le sauvetage des 10 personnes prises au piège dans une mine inondée du Mexique depuis le 3 août a subi, dimanche 14 août, un sérieux revers, après la "brusque hausse du niveau de l'eau" annoncée par les autorités, ruinant les espoirs de leurs proches qui exigent que les responsables soient punis si le décès des mineurs devait se confirmer.  

"Les principaux coupables et criminels sont les propriétaires des puits."

Magdalena Montelongo, sœur de l'une des personnes prises au piège

en conférence de presse

Le niveau de l'eau du puits numéro 2, qui s'était établi jusqu'à vendredi à 70 cm et pouvait permettre l'accès des secours, atteignait dimanche 12,92 m, ont souligné les autorités dans un communiqué, ajoutant que "des ingénieurs évaluent la situation sur place et les raisons de cette hausse soudaine du niveau de l'eau". Aux puits 3 et 4, l'eau atteignait 15,5 m et 12,5 m respectivement, soit une hausse de 8 à 10 m par rapport aux niveaux enregistrés vendredi. 

La coordinatrice nationale des secours et responsable de l'opération s'est empressée d'assurer aux familles dans un communiqué que "les mineurs piégés ne seront pas abandonnés".

Plusieurs centaines de personnes mobilisées 

Cette nouvelle représente néanmoins un coup particulièrement dur pour les familles des mineurs qui ont exprimé la crainte d'une intervention trop tardive pour sauver leurs proches. Depuis samedi, les proches des mineurs disent se sentir "désespérés" par la lenteur de la progression du sauvetage, tout en exprimant leur méfiance vis-à-vis de la gestion des opérations. 

Grâce au pompage incessant, le niveau de l'eau a été abaissé à 70 centimètres dans l'un des trois puits parmi lesquels les secours devaient tenter de pénétrer, alors qu'il était de 30 mètres au lendemain de l'accident, le 3 août, avait déclaré le secrétaire à la Défense, Luis Cresencio Sandoval.

Mercredi, un plongeur avait pénétré dans l'un des puits mais n'avait pu avancer car il s'était heurté "à des obstacles pour pouvoir entrer dans les galeries", selon le gouverneur de l'Etat de Coahuila, Miguel Riquelme. Plusieurs centaines de personnes participent aux secours, notamment avec un drone sous-marin, pour sauver les mineurs dont les proches sont de plus en plus inquiets à mesure que le temps passe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.