Affaire Epstein : le témoignage glaçant des victimes

Une quinzaine de femmes ont témoigné à New-York (États-Unis) mardi 27 août dans le cadre de l'affaire Epstein. Le financier s'est suicidé en prison la 10 août, après avoir été accusé d'agressions sexuelles sur mineures.

FRANCE 2

A la demande du juge, elles ont décidé de briser la loi du silence devant les caméras du monde entier. 16 femmes, qui se disent victimes du milliardaire américain Jeffrey Epstein, ont été privées de procès à la suite de la mort de celui qu'elle désignent comme leur agresseur, retrouvé sans vie en prison samedi 10 août.

"Il m'a attrapée le poignet et m'a tirée vers le lit"

Au tribunal de New-York (États-Unis), elles racontent les sévices sexuels qu'elles affirment avoir subi sous prétexte de massages anodins, alors qu'elles n'étaient qu'adolescentes. "J'ai commencé mon massage en essayant de ne pas montrer ma peur (...) il m'a attrapé le poignet et m'a tirée vers le lit. J'ai essayé de me dégager mais il était en train de déboutonner son short et de tirer mon corps vers son corps déjà nu (...) J'ai passé les deux semaines suivantes dans un hôpital à vomir jusqu’à pratiquement mourir", détaille Chauntae Davies, l'une des accusatrices.

Les investigations se poursuivent aux États-Unis. En France, où le milliardaire avait un appartement et de nombreux amis, une enquête est également ouverte pour viol et agressions sexuelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jennifer Araoz (en robe blanche), l\'une des victimes présumées de Jeffrey Epstein, s\'exprime à New York, le 27 août 2019.
Jennifer Araoz (en robe blanche), l'une des victimes présumées de Jeffrey Epstein, s'exprime à New York, le 27 août 2019. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)