Cet article date de plus de dix ans.

Un vol Air France immobilisé plusieurs heures au Niger après la chute d'un clandestin

Un avion assurant le trajet Ouagadougou-Paris via Niamey a été immobilisé ce jeudi sur le tarmac de la capitale nigérienne. Décision du ministère de l'Intérieur après la chute d'un corps peu avant l'atterrissage. Il s'agirait d'un passager clandestin.
Article rédigé par Antoine Krempf
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Benoit Tessier Reuters)

Un avion Air France a été cloué au sol pendant plusieurs
heures mercredi et jeudi sur le tarmac de Niamey. Les autorités du pays ont
lancé une enquête après la découverte d'un corps dans la banlieue de la capitale
nigérienne.

Il s'agirait d'un passager clandestin réfugié sur un train
d'atterrissage du vol Ouagadougou-Paris. L'homme est tombé juste avant
l'escale à Niamey. D'après le correspondant de RFI sur place, les autorités ont
trouvé un sac à dos contenant un parachute artisanal près du corps de la
victime.

Des "tâches de sang sur l'aile "

"Nous avons identifié un corps (...) selon toute
vraisemblance il a dû être parachuté ou largué de l'avion d'Air France (...) il y
a des taches de sang sur l'aile gauche de l'avion
", a indiqué le ministre de
l'Intérieur, d'après des propos rapportés par l'agence de presse africaine Apanews.

Dans un communiqué, Air France fait part de sa "profonde
tristesse et sa compassion pour cette tragédie humaine
". D'après la
compagnie,l'immobilisation de l'appareil est une procédure classique après la mort d'un passager
clandestin. Les passagers ont pu prendre un autre vol ce jeudi pour rejoindre
Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.