Cet article date de plus de neuf ans.

Syriens de Calais : Londres ouvre ses portes "au cas par cas"

Les quelque 60 réfugiés syriens qui occupent une passerelle du terminal ferry de Calais ont reçu la visite de trois policiers britanniques ce vendredi après-midi. Les fonctionnaires de la Border Force leur ont proposé d'étudier au "cas par cas" les demandes d'entrée au Royaume-Uni.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Après avoir résisté à une tentative d'évacuation par la
force et refusé de réclamer un statut d'asile en France, les 60 Syriens
qui occupent depuis mercredi une passerelle piétonne du terminal ferry de
Calais auront peut-être une chance de traverser la Manche. Ce vendredi après-midi,
trois fonctionnaires de la police des frontières britannique ont fait le
déplacement pour aller à la rencontre des migrants.

Á lire aussi ►►►Migrants syriens à Calais : le préfet leur propose l'asile

D'après le préfet du Pas-de-Calais, ils leur ont proposé
d'étudier "au cas par cas " leur demande, mais seulement pour ceux
"qui ont des liens familiaux sur le territoire britannique. Et dans ce
cas là, ils ne sont pas fermés à organiser un groupement de familles
". Par
contre, il n'est "pas possible qu'un groupe de personnes entre sur le
territoire britannique sans aucun contrôle, sans aucune étude des différents
cas
", ajoute le préfet.

Comment ont réagi les migrants syriens ? Quelques minutes
après cette réunion, deux d'entre eux sont allés rejoindre les deux réfugiés
qui menaçaient de sauter d'un toit voisin. Finalement, les quatre hommes sont descendus
un peu plus tard. Par ailleurs, une vingtaine de migrants poursuivaient leur
grève de la faim entamée mercredi dernier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.