G7 : à Hiroshima, la mémoire du nucléaire plane

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Le G7 démarre vendredi 19 mai au Japon, à Hiroshima, sur fond de guerre en Ukraine. -
G7 : un sommet placé sous la mémoire d’Hiroshima Le G7 démarre vendredi 19 mai au Japon, à Hiroshima, sur fond de guerre en Ukraine. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Bourse
France Télévisions
France 2
Le G7 démarre vendredi 19 mai au Japon, à Hiroshima, sur fond de guerre en Ukraine.

Une photo de famille des dirigeants du G7, au pied du monument aux victimes d’Hiroshima (Japon) et de la flamme de la paix. C’est le moment fort de cette matinée du vendredi 19 mai. Ce G7, en se tenant à Hiroshima, est marqué par le poids de l’histoire. Le 6 août 1945, les Américains lâchaient une bombe atomique : la ville a été anéantie et 140 000 personnes ont été tuées. Avant toute réunion de travail, les dirigeants vont commencer par visiter le mémorial, seuls, sans caméras. Les chefs d’État ont pu voir les ravages de la bombe nucléaire, à travers les images et un témoignage.

L’Ukraine est au cœur des discussions

La visite de ce mémorial ne laisse personne indifférent. Le Premier ministre japonais a souhaité marquer les esprits dans un contexte de conflit, alors que Vladimir Poutine agite depuis plus mois la menace d’une confrontation nucléaire. L’Ukraine est au cœur des discussions et les dirigeants doivent s’accorder sur de nouvelles sanctions. Certaines, visant le commerce des diamants russes, ont été annoncées. Volodymyr Zelensky se rendra en personne au sommet, dimanche matin, explique la journaliste de France Télévisions Anne Bourse en direct d’Hiroshima.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.