Cet article date de plus d'un an.

Obsèques de Mikhaïl Gorbatchev : le dernier au revoir timide des Russes

Publié Mis à jour
Obsèques de Mikhaïl Gorbatchev : le dernier au revoir timide des Russes
Obsèques de Mikhaïl Gorbatchev : le dernier au revoir timide des Russes Obsèques de Mikhaïl Gorbatchev : le dernier au revoir timide des Russes
Article rédigé par France 3 - L. Nahon, O. Pergament
France Télévisions
France 3

Seuls quelques milliers de personnes se sont déplacés à Moscou, samedi 3 septembre, pour rendre un ultime hommage au dernier dirigeant de l'URSS dans une cérémonie discrète, sans Vladimir Poutine.


Alors que Moscou est habitué aux cérémonies fastes, le dernier hommage à Mikhaïl Gorbatchev, samedi 3 septembre a été discret. Les Russes n'ont pas été nombreux à se déplacer dans un pays où beaucoup, à commencer par Vladimir Poutine, conteste son héritage. D'autres, à l'inverse, saluent l'homme de paix. "Il a essayé de nous donner la liberté, mais on n'a pas réussi à la garder", regrette un homme dans un contexte de guerre en Ukraine. "Il est mort au moment où la barbarie explose, nous lui disons à lui et à nos espoirs", déplore un autre moscovite. 

Vladimir Poutine absent

Dans la maison des syndicats où son cercueil a été déposé, son portrait trône et sa famille est au premier rang. Mais ce qui est le plus remarqué, ce sont les absences. Celle de Vladimir Poutine en premier lieu qui a prétexté un agenda trop chargé. Dans un contexte de guerre en Ukraine, seul le Premier ministre hongrois Viktor Orban a fait le déplacement. Comme un symbole, aucun jour de deuil national n'a été décrété.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.