L'UE exprime sa "grande inquiétude" face à l'activité militaire russe près de l'Ukraine

Kiev accuse Moscou de masser des troupes à ses frontières nord et est, ainsi que dans la péninsule de Crimée, annexée par la Russie en 2014. Le Kremlin n'a pas nié ces récents mouvements, tout en assurant qu'il "ne menaçait personne". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell lors d'une conférence de presse, le 30 mars 2021 à Bruxelles (Belgique).  (EU COMMISSION / HANS LUCAS / AFP)

Ces derniers jours, des responsables ukrainiens et américains s'étaient inquiétés de l'arrivée de milliers de soldats et de matériel russes à la frontière russo-ukrainienne. Dimanche 4 avril, c'est le Haut Représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères, Josep Borrell, qui a exprimé sa préoccupation. "Nous suivons avec une grande inquiétude l'activité militaire russe autour de l'Ukraine", a-t-il tweeté après une conversation téléphonique avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba.

Josep Borrell a en parallèle assuré Kiev du soutien "indéfectible" de l'UE "à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine". Il a déclaré qu'il s'entretiendrait avec le chef de la diplomatie ukrainienne et les ministres des Affaires étrangères des 27, lors d'une réunion en avril.

La Russie ne nie pas les mouvements de troupes

Kiev a accusé cette semaine la Russie de masser des troupes à ses frontières nord et est, ainsi que dans la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en 2014. Le Kremlin n'a pas nié les récents mouvements de troupes, mais a insisté sur le fait qu'il "ne menaçait personne".

Le conflit dans la région a fait plus de 13 000 morts depuis 2014, selon les Nations Unies. Les dirigeants occidentaux – y compris le nouveau président américain, Joe Biden  ont déclaré qu'ils se tenaient aux côtés de l'Ukraine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.