DIRECT. Des dizaines de milliers de Biélorusses défilent dans les rues de Minsk contre le pouvoir, le président Loukachenko refuse de céder

De plus en plus isolé depuis sa réélection, le président a rejeté dimanche l'idée d'organiser un nouveau scrutin, que demandait l'opposition.

Des milliers de personnes sont réunies à Minsk (Biélorussie), le 16 août 2020, contre la réélection du président Alexandre Loukachenko.
Des milliers de personnes sont réunies à Minsk (Biélorussie), le 16 août 2020, contre la réélection du président Alexandre Loukachenko. (SERGEI GAPON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Pars, pars !" Des dizaines de milliers de Biélorusses demandent de nouveau à leur président de quitter le pouvoir, dimanche 16 août. Portant des fleurs, vêtus de blanc, les protestataires marchent le long de l’avenue de l’Indépendance, dans le centre de la capitale Minsk. Alexandre Loukachenko est confronté à un immense mouvement de protestation depuis sa réélection il y a une semaine. Suivez notre direct.

 "Défendre le pays". Au même moment, le président biélorusse a appelé ses soutiens à défendre l'indépendance du pays. "Chers amis, je vous ai appelés ici non pas pour que vous me défendiez mais parce que, pour la première fois en un quart de siècle, vous pouvez défendre votre pays et son indépendance", a-t-il lancé, sous les ovations de la foule.

Contre une nouvelle élection. Alexandre Loukachenko a également réagi à la volonté de l'opposition d'organiser une nouvelle élection présidentielle, après celle du 9 août qui l'a donné vainqueur mais a suscité des accusations de fraudes massives. "Si nous faisons ça, nous partirons en vrille et nous n'en reviendrons jamais", a-t-il prédit, face à la foule agitant le drapeau rouge et vert hérité de la période soviétique.

 "Il n'y a pas de renforcement de l'Otan dans la région." L'Organisation du traité de l'Atlantique nord a démenti dimanche avoir renforcé ses positions militaires à proximité de la frontière ouest de la Biélorussie. "La présence multinationale de l'Otan dans la partie orientale de l'Alliance n'est une menace pour aucun pays. Elle est strictement défensive, proportionnée et conçue pour prévenir les conflits et préserver la paix", a déclaré une porte-parole de l'Otan.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

23h01 : Ce direct est terminé. Voici l'essentiel de l'actualité de la journée :

• L'Italie ferme ses discothèques et impose le port du masque le soir, dans les lieux publics où survient la "formation de groupes". Ces mesures seront effectives demain.

• Masques, télétravail, open-spaces... Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le Covid-19 en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations. Le nombre de cas continue d'augmenter fortement.


Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Minsk contre le président Alexandre Loukachenko. C'était l'un des plus grands rassemblements d'opposition de l'histoire du pays.

• Le PSG devra se passer de son gardien, Keylor Navas, pour la demi-finale de Ligue des champions mardi contre Leipzig. Le milieu de terrain Idrissa Gueye est lui très incertain.

22h29 : Sur Twitter, Emmanuel Macron réagit à la manifestation de ce dimanche à Minsk.

20h31 : "Vendredi matin, j’ai eu honte et j’ai fait défection". Le Monde publie le témoignage de Pavel Latouchko, diplomate et ancien ministre de la Culture, qui a rejoint les rangs de l'opposition pour protester contre la répression des manifestants.

20h01 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

• L'Italie ferme ses discothèques et impose le port du masque le soir, dans les lieux publics où survient la "formation de groupes". Ces mesures seront effectives demain.

Des milliers de personnes manifestent à Minsk contre le président Alexandre Loukachenko. Au même moment, le président controversé appelle ses soutiens à défendre "l'indépendance" du pays.

• Masques, télétravail, open-spaces... Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le Covid-19 en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations. Le nombre de cas continue d'augmenter fortement.


• Pas de Critérium du Dauphiné pour Thibaut Pinot ! Favori après l'abandon de Roglic, le Français a coincé dans la dernière étape et se classe 2e, à 15 jours du départ du Tour de France.

18h26 : Voici quelques images de la manifestation anti-Loukachenko à Minsk. Près de 100 000 personnes sont rassemblées selon l'AFP.







(Sergei GAPON / AFP)

18h00 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

Des milliers de personnes manifestent à Minsk contre le président Alexandre Loukachenko. Au même moment, le président controversé appelle ses soutiens à défendre "l'indépendance" du pays. Suivez notre direct.

• Masques, télétravail, open-spaces... Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le Covid-19 en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations.


Pas de Critérium du Dauphiné pour Thibaut Pinot ! Favori après l'abandon de Roglic, le Français a coincé dans la dernière étape et se classe 2e, à 15 jours du départ du Tour de France.

• La compagnie Mitsui OSK Lines confirme que le vraquier MV Wakashio, échoué sur un récif de l'île Maurice et qui a déversé 1 000 tonnes de fioul sur les côtes, s'est cassé en deux. La France a promis une aide matérielle alors que 'île de La Réunion pourrait aussi être polluée.

17h29 : "Jamais les Biélorusses ne s'étaient unis comme ça. C'est la fête de la Liberté"


Interrogé par l'AFP, un prêtre qui participe à la manifestation de Minsk témoigne. Selon l'agence de presse française, au moins 100 000 personnes sont rassemblées en ce moment à Minsk pour réclamer le départ d'Alexandre Loukachenko.

17h04 : Sur le front diplomatique, l'OTAN dément avoir renforcé ses positions militaires à proximité de la frontière ouest de la Biélorussie tout en déclarant suivre de près la situation dans le pays. Le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait déclaré plus tôt dans la journée que l'OTAN avait renforcé sa présence militaire à proximité de la Biélorussie.

16h54 : Nouvelle manifestation spectaculaire à Minsk pour réclamer le départ d'Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 26 ans. Voici quelques images tournées par un confrère sur place :

16h04 : Il est 16 heures, nous faisons un nouveau point sur l'actualité.

Des milliers de personnes manifestent à Minsk contre le président Alexandre Loukachenko. Au même moment, le président controversé appelle ses soutiens à défendre "l'indépendance" du pays. Suivez notre direct.

• Masques, télétravail, open-spaces... Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le Covid-19 en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations.


• Pourquoi le nombre d'hospitalisations n'augmente-t-il pas au même rythme que les contaminations ? Éléments de réponse.


• La compagnie Mitsui OSK Lines confirme que le vraquier MV Wakashio, échoué sur un récif de l'île Maurice et qui a déversé 1 000 tonnes de fioul sur les côtes, s'est cassé en deux. La France a promis une aide matérielle alors que 'île de La Réunion pourrait aussi être polluée.


• L'Olympique lyonnais a éliminé Manchester City (3-1) et file en demi-finale de la Ligue des champions, grâce à un but de Cornet et un doublé de Moussa Dembélé. Ils affronteront le Bayern Munich mercredi.

15h06 : "On ne nous a pas nourris pendant trois jours." En Biélorussie, les témoignages se multiplent quant à la torture subie dans les prisons, suite à la répression des manifestations contre la réélection de Loukachenko.

14h13 : Au même moment, des dizaines de milliers de personnes défilaient à Minsk lors d'une "Marche pour la liberté" contre la réélection du président Alexandre Loukachenko. "Pars!", scandaient les protestataires à l'attention du chef de l'Etat, marchant le long de l'avenue de l'Indépendance.



(SERGEI GAPON / AFP)

14h56 : Le président biélorusse a réagi à la volonté de l'opposition d'organiser une nouvelle élection présidentielle, après celle du 9 août qui l'a donné vainqueur mais a suscité des accusations de fraudes massives. "Si nous faisons ça, nous partirons en vrille et nous n'en reviendrons jamais", a-t-il prédit, face à la foule agitant le drapeau rouge et vert hérité de la période soviétique.



(SERGEI GAPON / AFP)

13h34 : "Chers amis, je vous ai appelés ici non pas pour que vous me défendiez mais parce que, pour la première fois en un quart de siècle, vous pouvez défendre l'indépendance de votre pays", a lancé Alexandre Loukachenko, sous les ovations, depuis la place de l'Indépendance où sont réunis au moins un millier de personnes.

13h27 : Le président Alexandre Loukachenko s'exprime à une manifestation pro-pouvoir à Minsk et appelle ses soutiens à défendre l'indépendance du pays.

12h26 : La pression s'accentue sur Alexandre Loukachenko, avec de nouvelles manifestations d'opposants prévues ce jour. Mais une manifestation de partisans du président biélorusse est également prévue ce dimanche, faisant craindre de possibles affrontements.

10h27 : "Je suis solidaire avec ceux qui sont descendus dans les rues des villes". L'ambassadeur de Biélorussie en Slovaquie a exprimé dans une vidéo sa solidarité envers les manifestants qui contestent le résultat de l'élection présidentielle remportée par Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994.

09h02 : Il est 9 heures, nous faisons un premier point sur l'actualité.

• Masques, télétravail, open-spaces... Le gouvernement veut modifier "d'ici à la fin août" les règles sanitaires pour endiguer le Covid-19 en entreprise, notamment via le "port obligatoire du masque" dans certaines situations.


• L'Olympique Lyonnais a éliminé Manchester City (3-1) et file en demi-finale de la Ligue des champions, grâce à un but de Cornet et un doublé de Moussa Dembélé. Ils affronteront le Bayern Munich mercredi.

• Le nombre de nouveaux cas en 24 heures a passé la barre des 3 000 samedi, avec 3 310 nouveaux malades testés positifs (contre + 2 846 vendredi), annonce Santé Publique France.

• Le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko refuse toute médiation étrangère pour sortir de la crise qui secoue son pays depuis l'élection présidentielle. On vous raconte dans cet article la semaine historique qu'a vécue le pays.