Royaume-Uni : un homme tué par la police à Londres

La victime, munie de plusieurs armes dont une arbalète, avait menacé des agents armés. La "police des polices" a été saisie.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Tower Bridge à Londres, le 12 décembre 2022. (DANIEL LEAL / AFP)

C'est un événement rare au Royaume-Uni, où la plupart des policiers ne portent pas d'arme à feu. Un homme armé d'une arbalète a été tué par des policiers, mardi 30 janvier, dans le sud-est de Londres. Selon la police londonienne, la victime, âgée d'une trentaine d'année, était munie de plusieurs armes et menaçait de s'en prendre à des résidents. "Les agents de la police locale se sont rendus sur place pour parler" à cet homme, mais après avoir fait l'objet de menaces, des agents armés ont été appelés et se sont rendus "rapidement" sur les lieux.

"L'homme est rentré dans l'habitation, et une arme à feu a été utilisée", a indiqué la police de Londres. Malgré les soins immédiatement prodigués, l'homme est mort sur place, selon Scotland Yard, qui a saisi la "police des polices". Selon un responsable de la police londonienne, les policiers ne font usage de leur arme que "très rarement" et "comprennent et s'attendent à ce que, quand ils le font, leurs actes soient étroitement examinés".

Selon le ministère de l'Intérieur britannique, les agents n'ont utilisé intentionnellement leur arme que dix fois pendant l'année du 31 mars 2022 à 2023, sur 18 395 opérations impliquant des unités armées en Angleterre et au pays de Galles. Selon l'association Inquest, qui traque les morts impliquant les forces de l'ordre, 82 personnes ont été tuées par des tirs de la police en Angleterre et au pays de Galles depuis 1982.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.