Cet article date de plus d'un an.

Royaume-Uni : plusieurs incendies de végétation liés à la météo touchent les environs de Londres

Les températures ont atteint 29°C dimanche dans le sud-est de l'Angleterre.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une vue aérienne des dégâts causés par un grand incendie qui a touché le Grand Londres, à Wennington, le 20 juillet 2022. (LEON NEAL / GETTY IMAGES EUROPE)

Les pompiers de Londres ont été mobilisés dimanche 24 juillet contre trois incendies de végétation liés aux températures élevées et au vent autour de la capitale britannique. Un quatrième fait rage dans le Surrey proche, quelques jours après qu'un record de chaleur a été battu au Royaume-Uni.

"Les pompiers de Londres font face à un certain nombre d'incendies liés à la météo", a tweeté la London Fire Brigade, précisant qu'entre minuit et 17 heures, les soldats du feu ont réalisé plus d'interventions que sur une période habituelle de 24 heures. Les températures ont atteint 29°C dimanche dans le sud-est de l'Angleterre.

Un feu à Enfield, au nord de Londres, a parcouru une superficie de 20 hectares mais était "sous contrôle" en fin d'après-midi. 100 pompiers et 14 engins ont été déployés.

Laisser les fenêtres fermées

A Hayes, à l'ouest de la capitale, près de l'aéroport d'Heathrow, 40 pompiers et six engins ont été dépêchés pour lutter contre les flammes qui s'étendent sur cinq hectares, tandis qu'à Thamesmead, à l'est, 65 pompiers, huit engins et un bateau ont été déployés. Dans les zones proches d'habitations, les pompiers ont recommandé aux riverains de fermer les fenêtres pour éviter la fumée et préconisent en outre d'annuler les barbecues qui auraient été prévus, insistant sur les mesures de prévention.

Un quatrième incendie de végétation, à l'origine d'une importante fumée, a en outre été signalé par les pompiers dans le Surrey, à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest de Londres. Il a entraîné la fermeture de plusieurs routes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.