Royaume-Uni : des Ladies se révoltent pour siéger à la Chambre des Lords

En Grande-Bretagne cinq Ladies se battent pour changer les traditions et pouvoir siéger à la Chambre des Lords, en tant que femmes.

Voir la vidéo
France 2

En Grande-Bretagne, cinq Ladies héritières de la bourgeoisie anglaise veulent siéger à la Chambre des Lords. Une chambre haute du parlement dans laquelle seuls les Lords hommes peuvent siéger. Les cinq Ladies dénoncent une discrimination sexuelle et ont décidé d'attaquer le Royaume-Uni devant la Cour européenne des droits de l'homme."Mon père a hérité de son siège de son propre père, comme c'est la coutume", explique Henrietta Bying, fille de lord, mais moi, comme je suis une femme je ne pourrais pas en hériter". Une situation qui équivaut à dire qu'elle n'est pas l'égale d'un homme en politique et qu'elle dénonce.

Une tradition séculaire qui persiste

À la Chambre des Lords, les membres ne sont pas élus. Une partie est nommée par le parlement et l'autre hérite de son siège grâce à son appartenance à la noblesse. Or, au nom d'une règle séculaire, le titre ne se transmet qu'aux hommes. Dans le contexte de la libération de la parole des femmes, le moment est tout trouvé pour agir. En 2013, un projet de loi avait été initié pour mettre un terme à cette tradition, mais le texte n'a jamais été voté.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Chambre des lords, le 8 mai 2013, à Londres (Royaume-Uni). 
La Chambre des lords, le 8 mai 2013, à Londres (Royaume-Uni).  ( AFP )