Cet article date de plus de quatre ans.

Terrorisme : le Royaume-Uni déjà visé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Terrorisme : le Royaume-Uni déjà visé
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L’attentat de Manchester n’est pas le premier connu par le Royaume-Uni. Il y a deux mois, un homme avait foncé dans la foule au volant de sa voiture et avait poignardé un policier.

Une voiture qui fonce dans la foule sur le pont de Westminster, au pied du Parlement britannique. C’était il y a deux mois, le 22 mars. L’attaque avait fait 5 morts et de nombreux blessés, dont trois Français, avant d’être revendiquée par le groupe Etat islamique. Le Royaume-Uni se savait visé par la menace terroriste. En mars dernier, les autorités avaient annoncé avoir déjoué 13 tentatives d’attentats en près de 4 ans.

Un arsenal anti-terroriste renforcé après 2005

Juillet 2005, en plein cœur de Londres, 4 kamikazes se font exploser à l’heure de pointe, dans trois rames de métro et un bus. Des attaques coordonnées, revendiquées par un groupe proche d’Al-Qaïda. Le bilan avait été très lourd, 56 morts et 700 blessés. Le Royaume-Uni, traumatisé, avait alors renforcé son arsenal anti-terroriste et avait procédé à des dizaines d’arrestations et de perquisitions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.