Syrie : l'ONU réclame un cessez-le-feu

En direct de Washington (États-Unis), Jacques Cardoze commente la décision de l'ONU de réclamer un cessez-le-feu dans la région de la Ghouta orientale, en Syrie.

france 2

Au Conseil de sécurité de l'ONU, les discussions sont laborieuses au sujet du drame vécu par les populations civiles dans la région de la Ghouta orientale en Syrie. "Selon un diplomate présent sur place, les Russes jouent tout simplement avec la vie des gens sous couvert d'anonymat. L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, dit dans un tweet que c'est impensable de voir les Russes continuer de faire monter les enchères pendant que des gens meurent sur place", rapporte Jacques Cardoze en direct de Washington (États-Unis).

30 jours de répit

Une décision a finalement émergé à l'ONU. "C'est désormais officiel, le Conseil de sécurité réclame un cessez-le-feu pendant 30 jours. Deuxième point important, il y aura un accès pour l'aide humanitaire sur place hebdomadaire durant ces quatre semaines. Dernier point, les blessés et toutes les victimes de ce conflit seront immédiatement évacués durant ces 30 jours pour pouvoir être soignés et sortis des zones de guerre", explique le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Syrien se promène dans la ville de Douma, dans la région assiégée du Ghouta orientale, à la périphérie de Damas (Syrie), le 23 février 2018.
Un Syrien se promène dans la ville de Douma, dans la région assiégée du Ghouta orientale, à la périphérie de Damas (Syrie), le 23 février 2018. (HAMZA AL-AJWEH / AFP)