Les combattants de l'Etat islamique ont-ils leur propre marque de bière ?

Des photos de bouteilles de bières, siglées du groupe jihadiste, circulent sur internet. Or, l'alcool est interdit par l'islam.

Ces photos de bouteilles siglées du drapeau de l\'Etat islamique, dont l\'origine exacte est inconnue, ont été reprises dans plusieurs médias. 
Ces photos de bouteilles siglées du drapeau de l'Etat islamique, dont l'origine exacte est inconnue, ont été reprises dans plusieurs médias.  (FACEBOOK / FRANCETV INFO)

Le groupe Etat islamique aurait-il sa propre marque de bière ? C'est en tout cas ce que laissent entendre ces deux photos postées sur Facebook. Selon les informations les accompagnant, on peut lire qu'elles auraient été prises par des soldats irakiens lors d'une opération dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak. Sur les étiquettes, on peut également voir le drapeau noir de l'organisation Etat islamique.

"Il s'agit d'une boisson sans alcool", selon un jihadiste

Des photos dont l'origine est inconnue, mais qui ont été reprises dans plusieurs médias, comme maghribpress, ou encore marocpresse

Qu'en est-il réellement au sein de l'Etat islamique ? Joint par francetv info, un jihadiste du groupe, qui se trouve actuellement en Syrie, affirme que cette boisson existe bel et bien, mais qu'elle serait sans alcool, pour respecter les préceptes de l'islam : "C'est une boisson au malt non fermenté donc sans alcool.Il ajoute : "C'est vrai que le goût et l'odeur sont identiques, mais tu peux en boire des litres sans être ivre, vu que ce n'est pas fermenté."

Une intox pour décrédibiliser l'EI ?

Contactés par francetv info, les journalistes David Thompson de RFI et Wassim Nasr de France 24, deux spécialistes de l'Etat islamique, expliquent n'avoir jamais entendu parler de ces mystérieuses bières.

Mais ce genre de rumeur n'est pas sans rappeler à Wassim Nasr une manœuvre d'intox bien connue. "En publiant ce genre d'images, on discrédite les combattants de l'Etat islamique." Une technique qui a notamment été utilisée récemment par les forces gouvernementales saoudiennes après l'attaque d'un immeuble tenu par Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).